Miguel Díaz-Canel 01, Mariela Castro Espin 01
Miguel Díaz-Canel 01, Mariela Castro Espin 01

Cuba: le Président Miguel Diaz Canel favorable au mariage pour tous

Bientôt l’ouverture du mariage pour les couples de même sexe à Cuba? Le nouveau président de l’île, Miguel Diaz Canel, s’est y est déclaré favorable dans une interview à la chaîne de télévision Telesur diffusée le 16 septembre.

« Je pense que le fait de reconnaître le mariage entre les personnes, sans limitations, répond au problème d’éliminer tout type de discrimination dans la société », déclare-t-il (écouter sa réponse complète dans l’interview). Miguel Diaz Canel a tempéré sa réponse sur le mariage en précisant que même s’il s’agissait de son opinion personnelle « le peuple aura le dernier mot ».

Nouveau projet de Constitution

L’Assemblée Nationale Cubaine a voté un nouveau projet de Constitution le 22 juillet dernier. La précédente, qui datait de 1976, stipulait que le mariage est l’union d’un homme et d’une femmes ; dans le projet qui sera voté en février 2019 le mariage est désigné comme « l’union consentie volontairement entre deux personnes» L’ouverture du mariage est activement promue par Mariela Castro Espin, fille du précédent Président de Cuba, Raùl Catro (le frère de Fidel). A la tête du Centre national d’éducation sexuelle (Cenesex), la femme politique — élue à l’Assemblée cubaine depuis 2013 — est devenue la figure de proue de l’égalité pour les personnes LGBT à Cuba.

Si la Constitution est adoptée, Mariela Castro Espin compte faire passer un « paquet législatif » qui ouvrirait plusieurs droits aux personnes LGBT, dont le mariage, comme elle le confiait à Yagg lors de son passage à Paris.

Après la révolution cubaine, en 1959, les homos sont été beaucoup persécutés sous l’égide des frères Castro. En 2010, Fidel Castro a reconnu son erreur.

« Quand j’analyse l’Histoire, je me dis que c’était presque impossible de demander à Fidel de ne pas être homophobe, expliquait sa nièce dans l’interview pour Yagg. Parce que dans les années 60, le monde entier était homophobe. La médecine, le droit, la société, tout était homophobe. On luttait contre ça. Quand on regarde ce qui se passait à cette époque dans plusieurs pays du monde, c’était très dur pour la communauté LGBT. Certains pays ont commencé à changer de politique dans les années 80 et 90, le chemin a été long et souvent pas complet. »

Photo: une marche LGBT à Ciego de Avila, en 2013. Via iStockphotos