Mort d’Olympia Dukakis, éternelle Anna Madrigal des Chroniques de San Francisco

Mort d’Olympia Dukakis, éternelle Anna Madrigal des Chroniques de San Francisco

Be first to like this.

L’actrice américaine Olympia Dukakis est morte hier 1er mai à l’âge de 89 ans. Sa carrière au cinéma et à la télévision s’étale sur près de cinq décennies. En 1988, elle a reçu l’Oscar du meilleur second rôle pour son interprétation dans Moonstruck (Eclair de lune en français) aux côtés de Cher. On se souvient aussi d’elle dans Steel Magnolias (1989), où elle partageait l’affiche avec Shirley MacLane, Dolly Parton et Sally Field.

Inoubliable Anna Madrigal dans les Chroniques de San Francisco

Les amateurs des Chroniques de San Francisco se souviendront par ailleurs qu’elle a incarné avec brio le rôle d’Anna Madrigal, la logeuse trans et fumeuse de joints du 28, Barbary Lane. Avec Laura Linney, qui joue Mary-Ann Singleton, elle a été de toutes les adaptations télé, diffusées entre 1993 et 2019. Un rôle qui n’allait pas forcément de soi pour une actrice alors au sommet de son art. « C’était une révolution quand elle a accepté de jouer ce rôle il y a 25 ans », nous confiait ainsi Armistead Maupin, l’auteur des Chroniques, à la sortie de son autobiographie Mon autre famille en 2018.

Laura Linney et Olympia Dukakis dans la première adaptation des Chroniques de San Francisco

Armistead Maupin lui a évidemment rendu hommage sur les réseaux sociaux:

« C’était une amie féroce et une muse adorée qui s’est invitée dans ma vie il y a près de 30 ans. Elle pouvait jurer comme un marin et aimer comme un ange et pleurer pour vous dans le chagrin comme dans la joie. Il n’y en avait pas deux comme Olympia. On se retrouvera dans les étoiles, ma vieille. », écrit-il.

Cher s’est également exprimée sur Twitter. « Olympia jouait ma mère dans Moonstruck et même si son rôle était celui d’une femme souffrante, nous pleurions de rire tout le temps », se souvient-elle.

A la fin de le dernière saison des Chroniques, diffusée sur Netflix, Anna Madrigal s’éteignait paisiblement la nuit en plein air dans la cour de la résidence fictive la plus célèbre de San Francisco. Une belle manière de dire adieu à un personnage iconique, et maintenant, à une actrice exceptionnelle.

LIRE AUSSI | Les Chroniques de San Francisco sur Netflix: Réussite ou plantage?

Related Stories

Des accusations de viol contre un élu parisien déclenchent un #Metoogay
Découvrez la présentatrice de "Drag Race España"
Crame: "En étant privé du clubbing, je me suis rendu compte à quel point c'était important"
Disparition de Jean-Pierre Michel, figure-clé du Pacs et du mariage pour tous
Quantcast