Des « ondes de choc » pour lutter contre les problèmes d’érection

This post is also available in: English Español Português ไทย Türkçe

Aux Etats-Unis, il existe désormais un nouveau moyen de lutte contre les problèmes d’érection. Le service s’appelle Gainswave et envoie des ondes sonores dans le pénis pour lever les blocages dans les vaisseaux sanguins qui permettent les érections. Selon ses concepteurs, le procédé « active la croissance du tissu nerveux » pour une plus grande sensibilité, mais les études publiées sur le site de Gainswaves valident plus la première hypothèse que la seconde.

Gainswave est une « thérapie par onde de choc extracorporelle de faible intensité », un terme qui désigne une forme douce de thérapie extra-corporelle qui utilise des ondes sonores. Bien que nouvelle aux Etats-Unis, cette pratique est utilisée en Israël depuis 2014.

La Dr Kate Kass, qui utilise Gainswave pour ses patients, explique que les hommes peuvent ressentir « une sensation de piqûre d’aiguille » au cours de la procédure qui est sinon sans douleur. Les effets sont censés durer deux ans et peuvent aider les hommes chez qui le Viagra ou le Cialis n’ont pas d’effet.

Une incapacité à avoir une érection pour être un signe de « problème cardiaque, de vaisseaux sanguins bloqués, d’un fort taux de cholestérol ou d’une pression sanguine élevée », selon Tobias Köhler, professeur associé à la Southern Illinois University’s School of Medicine. Pour les jeunes hommes, cela peut aussi être dû au stress de la performance.

Bien que la recherche clinique publiée sur le site de Gainswave montre une amélioration des érections pour les hommes qui ont des problèmes de ce côté-là, rien ne montre que la procédure aide à créer de nouveaux tissus nerveux, probablement parce qu’une telle étude nécessiterait l’utilisation d’une imagerie 3D  pour détecter les changements nerveux ou de disséquer chirurgicalement un pénis avant et après la procédure, les deux étant très chers.

De plus, selon un exporte cité par le NY Post toutefois, des études plus larges et sur une période de temps plus longue sont encore nécessaires pour évaluer les effets et l’efficacité du traitement à moyen et long-terme.

Une étude de 2013 a montré malgré tout que les traitements par onde ont aidé à stimuler la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins et des parties du corps riches en vaisseaux sanguins (comme les paumes ou la plante des pied) ont souvent beaucoup de terminaisons nerveuses.