Paris: Vandalisme sur la plaque en hommage aux derniers condamnés à mort pour homosexualité

Les OubliéEs de la mémoire ont, comme chaque année , rendu hommage aux victimes des LGBT-phobies rue Montorgueuil à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre les LGBT-phobies. C’est là que se trouve la plaque qui commémore l’arrestation de Bruno Lenoir et Jean Diot, les deux derniers hommes condamnées à mort pour homosexualité en France. Des fleurs ont été déposées, par la mairie de Paris et les associations LGBT, notamment.

Visiblement ces fleurs ont été brûlées par un individu qui ne supportait pas cet hommage, comme le rapporte un internaute sur Facebook:

« Aujourd’hui peu avant 16h, un individu a mis le feu à l’aide d’une bouteille d’essence aux fleurs déposées pour la commémoration de la mort du couple d’homosexuels, à l’angle Montorgueil / Bachaumont. Je l’ai suivi jusqu’à son domicile et sur le trajet, en l’interpelant pour lui demander les raisons de son acte, il a proféré des menaces du type « il faut brûler tous les PD ». J’ai appelé la police qui est venue l’interpeler. J’espère sincèrement que la Mairie de Paris portera plainte ! »

Cet acte a soulevé l’indignation de plusieurs associations ou responsables gouvernementaux:

« Vandalisme inadmissible de la plaque commémorative des deux derniers homosexuels condamnés à mort en raison de leur homosexualité, a réagi Catherine Michaud, présidente de Gaylib et conseillère d’arrondissement du IIème. Les LGBTphobies n’ont pas leur place ni dans le IIe ni ailleurs. »

Yohann Roszéwitch, de la Dilcrah, a également condamné ce vandalisme:

Même son de cloche chez SOS homophobie:

« Meurtris », Les OubliéEs de la mémoire appellent à un rassemblement là où se trouve la plaque à 19h le vendredi 25 mai.

Photo: Guillaume Dujon

(Visited 1 521 times, 1 visits today)