Pécresse brossât
Pécresse brossât

« Homophobe un jour sur deux »: Valérie Pécresse va porter plainte contre Ian Brossat

Depuis qu’elle a été élue à la tête de la Région Ile de France, Valérie Pécresse tente (parfois) de se racheter auprès des gays, des lesbiennes, des bi.e.s et des trans. Sur Twitter, elle a annoncé hier qu’elle déposerait un voeu au Conseil Régional pour que la France défende auprès de l’Onu la dépénalisation universelle de l’homosexualité.

« Miracle. Désormais Valérie Pécresse n’est homophobe qu’un jour sur deux. », a commenté Ian Brossat, adjoint (PCF) chargé du logement à la mairie de Paris sur Twitter en accolant le tweet de la présidente de Région avec une photo d’elle lors d’une Manif pour tous en janvier 2013.

Valérie Pécresse, élue Les Républicains, n’a visiblement pas apprécié. « Injure ou diffamation: voilà les méthodes politiques de Ian Brossat. Maintenant ça suffit. J’ai saisi mon avocat pour porter plainte », écrit-elle sur Twitter.

L’avocat Thibaut de Montbrial a annoncé avoir été saisi par l’élue:

Quand Valérie Pécresse voulait démarier les couples homos

Dans les commentaires du tweet de Valérie Pécresse, beaucoup d’internautes rappellent à l’élue son engagement virulent contre le mariage pour tous. Outre sa participation aux Manif pour tous, elle avait proposé en 2012 de démarier les couples gays et lesbiens si jamais la droite revenait au pouvoir. Une position qu’elle avait reniée deux ans plus tard.

Les militants LGBT lui reprochent également deux autres décisions: sitôt élue à la tête de la Région Valérie Pécresse avait nommé une élue manif pour tous à la tête de la Commission Famille et Action Sociale au Conseil régional, puis elle avait annoncé qu’il n’y aurait plus de char de la Région à la marche des fiertés parisiennes (tout en maintenant la subvention de l’Inter-LGBT). Elle a également affirmé à de nombreuses reprises son opposition à l’ouverture de la PMA pour les couples de femmes.

Certains rappellent également qu’Act Up-Paris ou l’ancien député PS Jean-Pierre Michel ont été relaxés pour avoir qualifié la Manif pour tous d’homophobe. Selon cette logique, Valérie Pécresse ayant soutenu la Manif pour tous, on pourrait donc la qualifier d’homophobe.

Contacté par Hornet, Ian Brossat n’a pas souhaité faire de commentaire.

Pour tenter de convaincre qu’elle n’est pas homophobe, Valérie Pécresse a signalé ce matin que la Région soutenait Le Refuge:

Peut-on donc dire que l’élue Les Républicains est homophobe, même « un jour sur deux »? Le tribunal tranchera.