Une étude sur le « pénis parfait » montre que les femmes ne sont pas très différentes des gays

This post is also available in: English Español ไทย

Il y a quelques années, la Dr Nicole Prause s’est retrouvée avec 33 pénis créés avec une imprimante 3-D et l’envie d’obtenir des données sur le « pénis parfait »  — plus spécifiquement sur les préférences des femmes en ce qui concerne la taille du pénis de leurs partenaires sexuels.

On a donné les faux pénis de taille et largeur différentes à 75 femmes et on leur a demandé de choisir celui qu’elle préféraient. Les résultats ont été publiés par les Universités UCLA et celle de New Mexico. Principal enseignement: pour la plupart des femmes, le « pénis parfait » (ce qui n’existe pas réellement insiste la chercheuse) se rapproche de la taille moyenne des pénis. En gros, les femmes n’en demandent pas trop, figurez-vous!

Une autre partie de l’étude prouve en un sens que ces femmes hétérosexuelles ne sont pas du tout différentes des gays (ou de quiconque aime un un partenaire avec un pénis), et c’est l’idée que le pénis idéal dépend de la situation.

Selon l’étude de Nicole Prause, les femmes ont choisi un pénis d’environ 16 cm pour une relation et un d’environ 13 cm pour un coup d’un soir.

On ne connaît pas d’étude où l’on aurait demandé à un groupe d’hommes gays quel était leur « pénis parfait », et il est très possible que le pénis en question aurait été plus gros que celui choisi par ces femmes (pour un certain nombre de raisons ). Mais au bout du compte les gays et les femmes sont sans doute plus similaires qu’ils et elles ne le pensent.

 

Il est compréhensible que le « pénis idéal » de quelqu’un dépende de ce qu’il ou elle compte en faire… Une personne peut désirer un pénis plus large pour la fellation mais considérer que ce même pénis est trop large pour la pénétration. Ou cette personne peut désirer un pénis plus petit, plus « gérable » s’il doit y avoir pénétration régulièrement.

L’idée que quelqu’un veuille un pénis plus temps avec un partenaire de long-terme et un plus gros pour un plan cul confirme ce que des avec un très gros pénis ont pu dire: le sexe est plus difficile avec un gros engin, soit parce que ça ne « rentre pas » ou parce qu’il est difficile de trouver un partenaire intéressant.

Pour ce qui de ces 33 pénis imprimés avec une imprimante 3-D que Nicole Prause a utilisé pour son étude, ils sont toujours chez la chercheuse, paraît-il…

perfect penis doctor
Dr Nicole Prouse

Comments are closed.