Quantcast
« Il y a les homos et les gays »: la théorie fumeuse de Pierre Palmade Loisirs

« Il y a les homos et les gays »: la théorie fumeuse de Pierre Palmade

Written by Xavier Héraud on November 12, 2019
Be first to like this.

Pierre Palmade était l’invité de l’émission On n’est pas couché sur France 2 samedi soir. Invité à réagir à la promotion du film Les crevettes pailletées, il a déroulé un discours qui fleure bon la haine de soi:

« Il y a les homos et les gays. […] J’ai fait une différence. Les gays ce sont les gens qui mangent gay, qui rient gay, qui vivent gay, qui parlent gay, qui font des films gay […] Et les homos ce sont des gens qui sont homos mais ça n’est pas marqué sur leur front. On ne le sait pas quand ils parlent, on ne sait pas quand ils vivent, on ne le sait que quand on va dans leur chambre à coucher ».

Sans surprise, l’humoriste s’identifie plutôt au deuxième « groupe ». Ses propos ont suscité un tollé sur les réseaux sociaux.

L’ancien député ouvertement gay Sergio Coronado:

Le co-président de Sos Homophobie Joël Deumier:

Le médecin et romancier Baptiste Beaulieu:

#HomoVsGayChallenge

Puisque tout finit toujours par un meme,  les internautes ont crée en réaction le défi #homovsgaychallenge. Le but est de poster une image de soi version « homo » à la Palmade et version « gay ». On vous laisse admirer le résultat!

 

Ce n’est pas la première fois que Pierre Palmade tient des propos problématiques sur l’homosexualité et en particulier la sienne, qui lui a toujours posé problème.

En 2013, sur Europe 1, il avait notamment affirmé ceci:

« Je ne l’aime pas mon homosexualité. Avant j’étais en colère. Maintenant je suis juste triste d’être homo mais tant pis. Je me trouvais fait pour les femmes. Je trouvais que j’étais fait pour faire rire, protéger, ouvrir des portes. Tout ce qu’on voit dans les films, dans les Walt Disney. Donc, j’essaie d’en rire. J’essaie de m’en moquer. J’essaie de m’y faire parce qu’il va falloir que je m’y fasse. Si je veux tomber amoureux d’un mec il va falloir que je m’aime moi. »

Mais c’est surtout une phrase sur les droits LGBT, prononcée dans la même émission, qui avait causé la colère des militant.e.s:

« Je ne suis pas pro homo, ni anti homo, je ne revendique rien pour la cause. Qu’ils se démerdent. »

Read more stories by just signing up

or Download the App to read the latest stories

Already a member? Log in
Français
  • English
  • Español
  • Português
  • ไทย
  • 繁體中文