Jacen Zhu
Jacen Zhu

La porn star Jacen Zhu alerte sur les ravages du crystal meth dans les communautés gay noires

This post is also available in: English

« I’m Jacen Zhu (zü) and I have something to say! ». C’est ainsi que commence le mail que nous a envoyé Jacen Zhu, l’un des acteurs pornos les plus prometteurs de sa génération.

Ceux qui suivent RuPaul’s Drag Race religieusement auront reconnu la référence à la célèbre phrase de Jasmine Masters, preuve que l’acteur ne manque pas d’humour.

Ce qu’il a à dire en revanche n’a rien de drôle. Nous l’avons contacté après avoir vu passer sur son fil Twitter deux messages inhabituels où il parle de crystal meth, connu aussi sous le nom de « Tina ».

Jacen Zhu a commencé sa carrière dans l’industrie du X en 2016 au studio Lucas Entertainment. Il est maintenant signé exclusivement chez Cockyboys, et vit dans un village de Pennsylvanie.

Dans une interview aussi franche que forte il évoque son addiction, son statut sérologique, la vulnérabilité des communautés gay noires face au meth et comment il veut aider à régler le problème.

Qu’est ce qui a déclenché ces tweets?

Mes tweets trouvent leur explication dans mon addiction et mon sevrage au meth, qu’on désigne sous le nom de « Tina » dans les communautés gay. Je crois que partager mon expérience peut aider à continuer sur le chemin de la guérison, pour moi-même et potentiellement pour d’autres, en particulier dans les communautés noires.

Un article du « New York Times » daté de 2015 faisait état d’une consommation accrue du crystal meth chez les gays noirs et latinos à New York. Est-ce quelque chose que tu as pu constater, à New York ou ailleurs?  

Je suis d’accord avec le New York Times. Je crois vraiment que le crystal meth a pris d’assaut les communautés gay noires et latino et c’est MAINTENANT qu’il faut agir. J’ai lutté contre mon addiction pendant ces quatre dernières années. J’ai pu constater qu’en ligne de plus en plus de « people of color » POC affichaient des mots comme « ParTy, Trouble, PNP » et mon préféré [insérez des sarcasmes] l’emoji en forme de diamant. J’ai vécu ma propre spirale destructrice et celles des autres, cela n’en vaut pas la peine.

Il y a beaucoup de facteurs qui contribuent à exposer particulièrement les gays noirs au crystal meth. Quelle est ton hypothèse?

De mon point de vue, les hommes noirs sont particulièrement exposés au crystal lors des plans cul. Ce qui se passe ensuite est extrêmement important, mais les hommes noirs ne parlent pas de ce qu’ils vivent. Je crois que chez les hommes noirs, il y a une très belle notion de fierté, ce qui est super, mais qui peut conduire à de l’isolement. Si je me base sur ma propre expérience, c’est à dire, socialement bizarre mais extrêmement actif sexuellement, je me suis senti désiré à ces fêtes/sessions où d’autres mecs prenaient du crystal.

En société, les hommes de couleur— en particulier ceux qui ont la peau la plus foncée — ne sont pas désirables, dans un monde qui favorise les peau claires ou peu foncées. Par ailleurs, quand les hommes de couleur sont désirés, c’est habituellement pour la taille de leur anatomie. Je crois que cette culture du sexe déshinibé nous conduit à voir principalement des hommes blancs séduire et inclure les hommes noirs dans ces « chemsex parties ». Les communautés gay noires ne sont pas noyées sous les campagnes comme #killmeth, par défaut d’inclusion. Cela laisse les racisés gays non-informés, malinformés et vulnérables aux dangers du crystal.

J’aimerais ajouter que la discrimination du VIH/Sida contribue au silence de beaucoup, y compris moi-même. En tant que personne séropositive indétectable, j’ai lutté contre la réalité de mon statut sérologique, ce qui m’a conduit à m’isoler, par peur de l’inconnu.

Jacen Zhu 2
Jacen Zhu

Selon ton expérience, le phénomène touche-t-il l’industrie du porno et les travailleurs du sexe?

Je ne suis pas le premier dans l’industrie des films pour adultes à être accro au crystal. Ce que je peux dire, c’est que j’ai fait partie du problème et que je veux maintenant faire partie de la solution. Ce milieu a la réputation d’être connecté aux drogues et à toutes sortes de problèmes. J’aimerais construire un pont de liberté et d’acceptation, afin de mettre un frein aux ravages du crystal dans les communautés racisé.e.s.

LIRE AUSSI | Gay Porn Star Matthew Rush Arrested in Florida on Meth Charges

Que pouvons-nous faire en tant que communauté pour alerter sur les risques liés au crystal meth?

Tout d’abord, il nous faut changer notre façon de penser vis à vis des usagers accro au crystal. Je sais qu’il est plus facile d’ignorer ou d’humilier que d’aider, mais le problème se répand et nous devons apporter toute notre aide à ceux qui sont touchés par le « Tina’s Tea ».

Ce que selon moi nous pouvons faire:

  • Contacter et écouter ;
  • Donner des conseils, mais sans jugement
  • Faire preuve d’amour, mais quand c’est difficile
  • Être une influence positive
  • Se souvenir que le problème, c’est le crystal, pas la personne.

Il s’agit simplement d’aimer la personne et non l’addiction. Il nous faut créer des espaces où les gens peuvent s’effondrer, et être soutenus par une communauté d’amour, une véritable compassion et de l’espoir. Je veux que ces gays racisés sachent que je pense à eux, que je les aime et qu’en moi ils trouveront toujours de l’amour. Avançons ensemble sur le chemin de la guérison.

Si vous voulez faire le chemin avez moi, tweetez #takedowntina et redonnons vie à notre communauté.

Que pensez-vous des déclarations de Jacen Zhu sur le crystal? N’hésitez pas à le dire dans les commentaires sous cet article ou les réseaux sociaux.