Trois raisons pour lesquelles une cryptomonnaie LGBT pourrait avoir d’énormes conséquences

This post is also available in: English Español Português ไทย 繁體中文

En janvier, Hornet a annoncé le lancement de la LGBT Foundation, une organisation à but non-lucratif qui vise à utiliser les potentialités offertes par la technologie du blockchain (ainsi que d’autres technologies) pour le bien de la communauté LGBT. En d’autres termes, Hornet prévoit de créer une cryptomonnaie LGBT, comme le Bitcoin, mais spécifiquement dédiée à la communauté LGBT : le LGBT Token.

Pas facile d’imaginer à quoi pourrait ressembler une cryptomonnaie LGBT. Quels seraient ses effets ? Comment pourrait-elle vous venir en aide, à vous et à la communauté LGBT dans son ensemble ?

Pour l’instant, il semblerait que les cryptomonnaies ne profitent qu’à un seul type de personnes : des geeks hétéros vingtenaires ou trentenaires de la Silicon Valley. Ce sont les seuls qui bénéficient de l’achat, de la vente et de l’investissement dans les cryptomonnaies.

Le mois dernier, le New York Times a publié un article qui décrit parfaitement le phénomène des cryptomonnaies. Il s’intitule : « Tout le monde s’enrichit de façon spectaculaire, sauf vous« .

Mais le but du LGBT Token n’est pas le même que celui des autres cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’investir, ni de devenir riche (désolé !). Il s’agit de venir en aide à la communauté LGBT par des moyens que nous n’aurions jamais cru possible d’explorer auparavant.

Voici trois raisons pour lesquelles une cryptomonnaie LGBT pourrait avoir d’énormes conséquences :

 

1. Une cryptomonnaie LGBT peut être transférée rapidement et anonymement à n’importe qui via un smartphone.

Les cryptomonnaies (c’est là l’une de leurs nombreuses différences avec les monnaies traditionnelles) peuvent être anonymes et toute personne ayant un smartphone peut y accéder rapidement. Cette technologie recèle donc d’énormes possibilités de venir en aide aux personnes LGBT à travers le monde qui ont besoin d’argent rapidement et anonymement.

lgbt cryptocurrency chechnya

Prenez par exemple la récente vague d’arrestations et de tortures qui s’est abattue sur les gays en Tchétchénie. Hornet a été en première ligne pour leur venir en aide et a œuvré secrètement pour faciliter l’exfiltration de 70 d’entre eux. Maintenant, imaginez qu’il soit possible d’envoyer de l’argent de façon anonyme à ces hommes via leurs smartphones. Imaginez qu’on puisse transférer des LGBT Tokens à ces hommes via Hornet, une application qu’ils utilisent déjà. Ils pourraient alors utiliser anonymement cette cryptomonnaie LGBT pour quitter la Tchétchénie en achetant un billet d’avion à des compagnies aériennes qui accepteraient le LGBT Token. Sur le papier, ils pourraient fuir leur pays en 24 heures.

 

2. Une cryptomonnaie LGBT peut lever des fonds colossaux en faveur des combats LGBT

Les cartes de crédit engendrent des frais de transaction, généralement de 2 à 3%. Imaginez que ces frais de transaction soient moindres – disons, 1% – mais que tout l’argent ainsi récolté soit directement reversé à des causes LGBT. Pour garder l’exemple de la Tchétchénie, l’argent récolté grâce à ces frais de transaction de 1% pourrait servir à aider les gays à fuir ce pays.

Mais il pourrait aussi être utilisé pour n’importe quelle autre cause liée à la communauté LGBT. Imaginez que les personnes utilisant le LGBT Token aient la possibilité de voter pour choisir à quelle cause l’argent doit être reversé. Les sommes récoltées pourraient constituer le plus important fonds mondial dédié à la communauté LGBT.

 

3. Une cryptomonnaie LGBT pourrait utiliser le pouvoir d’achat des LGBT pour faire progresser la tolérance

Si la communauté LGBT formait un pays, il serait la quatrième économie du monde, avec un PIB de 4 600 milliards de dollars. Et pourtant, de très nombreux endroits ne répondent pas aux besoins de la communauté LGBT, quand ils ne nous refusent pas tout simplement leurs services ou leurs produits. Le LGBT Token pourrait changer les choses en frappant les entreprises là où cela fait mal : au portefeuille.

L’économiste Erik Lamontagne, qui travaille pour l’ONUSIDA, l’a ainsi succinctement résumé : « pour le dire simplement : plus vous êtes homophobe, plus cela coûtera cher à votre économie« . Les personnes LGBT pourront dépenser leur argent dans des entreprises qui les soutiennent et qui pourront répondre à leurs besoins.

 

Êtes-vous prêts pour une cryptomonnaie LGBT ?

 

Image de Une par dem10 via iStock