Récap. Drag Race France, épisode 5: Pourvu qu’elles soient drag-queens

Récap. Drag Race France, épisode 5: Pourvu qu’elles soient drag-queens

Be first to like this.

Bonjour, bonjour, bonjour!

Bienvenue dans le récap de ce cinquième épisode.

On commence avec des yeux humides. Ceux de Paloma après le départ de Kam Hugh. La reine ardéchoise a dû quitter la compétition après avoir été éliminée par La Big Bertha sur DJ, de Diam’s. Et les autres candidates accusent un peu le coup.

Mais la compétition n’est pas encore terminée et il est temps de repartir pour un nouvel épisode. Nicky, avec une coupe mulet longue à faire pâlir les footballeurs des années 80, vient dans l’atelier annoncer le mini-défi. Elle octroie d’abord aux reines une minute de repos avant de leur expliquer de quoi il s’agit: un défi maquillage express, sous le regard du Youtubeur Anthonin. Le principe: une reine doit en maquiller une autre en 15 minutes, et en portant des lunettes déformantes.

La Grande Dame a la lourde charge de maquiller Soa, qui se renomme « Cookie-Nell » (orthographe?) pour l’occasion, et choisit de lui tartiner le visage de la blanc. Effet immédiat: Soa « sent arriver le privilège sur [elle] ».

Lolita maquille Elips. Loin de la performance ultra-vitaminée du mini-défi boulangerie, Lolita passe en mode tuto, sous le regard aussi interrogatif qu’admiratif de La Big Bertha, qui s’extasie: « Ok, une Lolita calme. Donc ça existe ». La Grande Dame est moins impressionnée: « On voit les 5 minutes passer », dit-elle.

Pour maquiller Bertha, Paloma se la joue Vénus, beauté et livre ce qui est sans doute la réplique du jour: « C’est estival, j’avale ».

Le privilège blanc a payé: La Grande Dame et Soa de Muse remportent le mini-défi.

Maxi-défi: Girls band

Dans la grande tradition de Popstars, pour le maxi-défi du jour, les reines vont devoir former deux girls bands. Puis écrire un couplet, chanter et danser sur le titre « Boom Boom », proposé en deux versions: rock et pop. La Grande Dame livre un nouveau grand numéro d’actrice en faisant semblant d’être excitée par le challenge. Alors que… pas du tout, en fait.

Paloma, elle, attend la prod au tournant: « C’est peut-être un son qu’on va être amenées à chanter et danser pendant des mois, il y a plutôt intérêt que ce ne soit pas de la bouse. »

Grâce à leur victoire au mini-défi, La Grande Dame et Soa deviennent chacune la leadeuse d’un groupe. Soa a le droit de choisir qui elle veut sans son groupe et La Grande Dame obtient de son côté  le « privilège » de choisir quelle version fera son groupe.

Les groupes sont donc : Soa, Lolita, Elips et La Big Bertha, La Grande Dame, Paloma.

Les chansons seront enregistrées par Mark Weld et Thoj. Nicky Doll précise que le premier a écrit des chansons pour Hoshi, Lio et Tina Arena, puis elle annonce les juges invités: Yanis Marshall et Shy’m. Le chorégraphe à talons sera-t-il clément avec les reines de Drag Race France? Parce qu’il a visiblement laissé un mauvais souvenir lors de son passage comme juge à la Drag me Up, le concours drag animé par Cookie Kunty, comme nous le rappelle Bichette sur Twitter.

 

Shy’m, elle, a dû se prendre un petit coup de vieux en entendant La Grande Dame affirmer qu’elle avait écouté la chanteuse « quand il avait 5 piges avec [sa] soeur ». Merci d’être venue!

Les soeurs Jacquettes vs The Nails

La Grande Dame choisit le morceau pop. Soa et sa team héritent donc de la version rock. Les reines déterminent ensuite le nom de leur groupe: Ce sera Les soeurs Jacquettes [une référence « vieille France », comme dirait Kam Hugh, puisqu’elle renvoie aux défunts Frères Jacques] vs The Nails.

Maintenant, le plus dur commence. Il faut écrire un couplet.

Bertha indique à Nicky qu’elle veut parler du consentement: « Quand tu es une drag t’es pas un objet ». L’animatrice lui rappelle qu’on doit rester dans le champ du divertissement. Donc ne pas être trop sérieux. Paloma, elle, veut parler du harcèlement et ne s’inquiète pas outre mesure pour cette partie-là: « j’ai l’habitude d’écrire et je pense que mon humour fera la différence ».

De son côté, Elips veut parler de son adolescence et comment elle a utilisé « les choses difficiles qui ont pu lui arriver pour en faire une force ».

Pour son groupe, Soa répartit les rôles: Lolita gère la choré, Elips les looks et elle supervise les paroles.

Il faut ensuite enregistrer les couplets. Les soeurs Jacquettes ouvrent le bal. Paloma, qui propose un couplet sur le thème du cinéma, se voit déjà avec Laurent Boutonnat en studio.

Puis, à l’invitation de Mark Weld, La Big Bertha étire la note sur « consentement », ce qui inspire un commentaire admiratif à Paloma: « Bertha, elle a du coffre, Jean-Pierre ».

La Grande Dame rame un peu, mais finit par s’en sortir.

Au tour de The Nails d’enregistrer. Elips sort de sa zone de confort pour se la jouer Johnny. Et elle CRIIIIIIIIIIIIIIIIE. Un cri qui semble venir de loin et qui émeut Soa.

De retour dans l’atelier, Paloma note l’esprit de solidarité qui règne au sein des reines, « Probablement parce qu’on est toutes un peu effrayées ». Une explication qui en vaut une autre.

La confession de Lolita Banana

La séquence confessions dans l’atelier nous offre ensuite le plus beau moment de cet épisode.

Est ce qu’il y en a dont les parents ne savent pas qu’ils font du drag? « Mon père », répond Soa.

Lolita rebondit sur la conversation en confiant aux autres reines qu’elle est séropositive. La première à parler de sa séropositivité dans Drag Race fut Ongina, lors de la toute première saison. Depuis elles ont été plusieurs. Il y a eu notamment Trinity K. Bonnet dans la saison 6 et surtout dans All Stars 6. Non seulement Lolita a des mots forts pour parler d’elle et de sa famille, mais elle fait de la pédagogie avec des mots très justes. « Je suis indétectable, ça veut dire que je ne peux plus contaminer personne », dit-elle. Et l’intention de ceux qui ont peur de se faire dépister parce qu’ils ont peur de la maladie: « On vit très bien ». Si tu as peur et que tu ne vas pas te faire tester, là c’est le problème. »

La battle des girls band

Les reines sont prêtes à performer leur chanson. Les soeurs Jacquettes livrent une performance honnête, même si les paroles de Paloma et La Grande Dame ne sont pas hyper audibles. En revanche, The Nails assurent comme des pros. Belle cohérence de groupe, paroles simples et efficaces. Préparez l’album!

Chacune des performances se termine par un grand écart, et c’est indéniablement Lolita qui remporte cette bataille là.

Runway: la nuit des 1000 Mylène

C’était l’une des interrogations avant ce Drag Race France? Y aura-t-il un runway Mylène Farmer? La réponse est oui! Le thème du runway de ce cinquième épisode, c’est « La nuit des 1000 Mylène ». Il n’y en aura pas 1000 ce soir, mais 6, ce qui est déjà un bon début.  Un petit manque côté production: d’habitude Drag Race montre les tenues qui ont servi d’inspiration… Pour cette fois, il faut aller sur les réseaux sociaux.

Lolita Banana présente une tenue inspirée par la vidéo de Je te rends ton amour. Sur ses mains, l’inscription U = U, le sigle anglais qui signifie « Indétectable += intransmissible ». L’inspiration n’a pas été choisie au hasard: Mylène Farmer avait reversé les bénéfices des ventes de la vidéo intégrale du clip au Sidaction.

Elips fait ensuite son entrée avec un look porté lors d’une performance de Sans Contrefaçon au… Jacky show.

La Grande Dame présente deux tenues inspirées par un look de tapis rouge où Mylène portait « un look Gaultier ». Mylène Farmer semble assez loin, mais la tenue est magnifique, comme d’habitude.

Soa de Muse porte une tenue du concert qui a suivi l’album Avant que l’ombre, avec Fuck them all inscrit dans le dos, puis révèle une autre tenue très « cinquième élément ». Petit bémol, la perruque n’est pas très Mylène.

Paloma étant LA fan de Mylène de ce Drag Race France, son runway était particulièrement attendu. Et elle ne déçoit pas. La reine est indéniablement celle qui ressemble le plus à la chanteuse. Elle présente deux tenues, la première en « hommage à tout un album Innamoramento », qu’elle a écouté tous les jours depuis ses 13 ans jusqu’à aujourd’hui. La seconde est celle que portait Mylène lors de l’intro du Mylénium Tour pour L’amour naissant.

La Big Bertha clôt le défi avec une tenue inspirée du concert Timeless.

Sur les réseaux, les reines parties ont ensuite révélé leurs looks. On a évité un drama à la nuit des 1000 Madonna [où plusieurs queens étaient venues avec le même look], car Kam Hugh et La Briochée avaient également une tenue inspirée par Je te rends ton amour.

Les critiques

Nicky Doll annonce que les reines seront jugées individuellement. Les juges se divisent sur le cas de La Big Bertha. Côté performance, Kiddy Smile l’a trouvée en retrait et Nicky la trouve « en charge » par rapport à son groupe. Pour ce qui est de la tenue, Daphné regrette le côté « cosplay » et Nicky Doll dit adorer le look: « c’est une compétition de drag et c’est du drag ». Et bim!

Pour Paloma les choses sont plus claires. Si Yanis Marshall loue son look (« j’ai eu l’impression de voir Mylène »), Daphné lui reproche de ne pas avoir masqué ses faiblesses: « tu ne sais pas chanter, je ne suis pas sûre que tu saches danser mais je ne veux pas voir que ça va mal, je ne veux voir que ton sourire ».

Ça passe côté performance pour La Grande Dame, mais les juges regrettent qu’on ne reconnaisse pas Mylène avec ce look .

Pas de commentaires sur la tenue de Soa de Muse, mais les juges ont adoré sa performance. Ça sent la victoire!

Lolita Banana doit répondre à une question bizarre de Daphné Bürki qui lui demande si ses cheveux assurés. Kiddy Smile et Yanis Marshall lui rendent hommage pour le message militant qu’elle a présenté sur le runway.

Pour terminer Shy’m et Nicky trouvent Elips trop sur la réserve (même si Shy’m dit qu’elle adore sa pudeur). Est-ce la nouvelle génération?, se demandent-elles un peu plus tard.

En coulisses du runway, Paloma parle de son amour pour Mylène:  « elle m’a aidé quand je n’avais personne ». Pour se motiver avant le lipsync, elle cite à nouveau son idole: « Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

Sans surprise, Soa de Muse  remporte le défi. Elle est la première reine à avoir gagné deux maxi challenges.

Lolita Banana, La Big Bertha et La Grande Dame sont safe.

Le lipsync oppose donc Paloma à Elips, sur Libertine. Pour la reine de Clermont Ferrand, « C’est l’instant X ». Paloma termine ce lipsync avec un petit coup de langue à Elips et « une couille qui sort ». Qui a dit que les drag-queens étaient vulgaires? Paloma gagne ce lipsync et Elips doit rentrer à Bordeaux.

Plus que 5 reines en lice!

 

Classement:

Soa de Muse: Les deux mauvaises semaines de Soa, où elle a dû défendre sa place en lipsync sont définitivement oubliées. Elle est la première reine à avoir gagné deux maxi-défis. Si elle a quelques faiblesses (ou des domaines qui l’intéressent moins), c’est l’une des plus solides côté performance. Ce qui lui donne un petit avantage pour la victoire finale.

La Grande Dame: C’est la reine la plus complète. Mais s’il faut lipsyncer en finale contre Soa ou Lolita, parviendra-t-elle à gagner?

Paloma: La performance est-elle le talon d’Achille de Paloma? Jusqu’ici notre reine de Clermont-Ferrand avait fait un quasi-sans faute. Comme La Grande Dame, elle risque d’être désavantagée pour la fin de la compétition s’il faut lipsyncer pour gagner le titre.

Lolita Banana: A part pour le Snatch Game, Lolita a toujours assuré. Une candidate solide, mais à qui il manque encore une victoire (ou deux) pour passer à la vitesse supérieure.

La Big Bertha: Comme Lolita, mais peut-être encore plus qu’elle, Bertha aurait besoin d’au moins une victoire pour se mettre hors de danger.

 

 

Related Stories

Tournoi international de Paris 2022: les inscriptions sont ouvertes!
"Plaire, aimer et courir vite" de Christophe Honoré à (re)voir sur Arte.tv
Patinage: Guillaume Cizeron dénonce les propos homophobes d'un juge
Thérapies de conversion: la loi définitivement adoptée par le Parlement
Quantcast