Récap. Drag Race France, épisode 6 : Molière pleure

Récap. Drag Race France, épisode 6 : Molière pleure

Be first to like this.

Bonjour, bonjour, bonjour!

Bienvenue dans ce récap du sixième épisode de Drag Race France. Depuis la semaine dernière, la production nous tease un épisode lacrymal. Voyons voir ce qu’il en est!

Pas de larmes pour saluer le départ d’Ellips, mais la queen bordelaise va indéniablement manquer à ses co-compétitrices.

La Grande Dame félicité Soa de Muse pour sa victoire lors du dernier maxi-défi à sa façon: « Tu as gagné malgré ton look tout pété, bravo Soa. » La niçoise fait référence au runway de la Nuit des 1000 Mylène.

Mini-défi : les marionnettes

Nick Doll vient annoncer le mini-défi: les marionnettes. Au pays des Guignols de l’info, cela devrait être mémorable. Chaque reine pioche une marionnette de la reine qu’elle devra interpréter.

La Grande Dame profite du court temps de préparation pour en remettre une couche: « Le look était tellement réussi, la wig était tellement mémorable ». En retour, la reine martiniquaise lui rappelle qu’elle a gagné le maxi défi. Elle ne gagnera sans doute pas ce mini-défi en revanche. Pour la marionnette de Paloma, elle reconnaît ne pas avoir d’inspiration, sauf pour les cernes. Un bon début!

Les performances sont assez inégales. Paloma est drôle avec La Big Bertha. Avec sa marionnette de La Grande Dame, Lolita ne convainc pas trop ses concurrentes.

Et de quoi La Grande Dame parle-t-elle avec sa marionnette de Soa ? De la tenue Mylène évidemment!

Paloma gagne ce mini-défi.

Maxi-défi : Le parfum

Cette semaine les reines doivent créer une publicité pour un parfum. Les reines rejouent pendant une seconde la pub « Egoïste ». Lolita n’a pas la ref. « Elle ne sait même pas qui est Michel Drücker », tacle Paloma.

Chaque reine se voit remettre une boîte qui contient des éléments qu’elle devra réutiliser pour sa pub. Paloma est chargée de la distribution. Elle-même se trouve très contente de sa box. La Big Bertha n’apprécie guère les accessoires qu’elle récolte. Soa hérite d’oiseaux et La Grande Dame de divers accessoires cuir. « Je me sens déjà limité », râle-t-elle. Lolita, elle, est ravie.

Il faut maintenant écrire le sketch. La reine mexicaine se met tout de suite au travail et noircit des pages et des pages, ce qui lui arrache ce cri du coeur: « Girl, je suis Molière! »

Nicky Doll vient passer en revue ses troupes. Paloma lui explique que sur ce défi elle veut être moins cérébrale. Elle affirme vouloir faire une pub pour « Pique-assiettes, le parfum des has-been », « Parce que Paloma Picasso », ajoute-t-elle. Réplique de Nicky  » Et ça c’est quand t’es pas cérébrale? ». Et bim.

La Big Bertha projette de faire « Cliché by Marais ». Nicky la sent un peu éteinte.

Soa veut réutiliser sa phrase d’entrée dans la compétition (« Counia Manman’w », « la chatte de ta mère » en créole) pour faire le parfum… Counia. Lolita souhaite promouvoir « Lolita coquine, pour toi et le nez de tes copines ». Mais Molière a trop écrit et doit réduire!

Vient le moment d’enregistrer. Soa de Muse essaye de s’amuser. Elle semble y parvenir. Cela sera-t-il suffisant pour faire une bonne pub?

La Grande Dame a choisi d’incarner « Clotilde de Car Wash », qu’on suppose être une caricature de lesbienne butch. Bertha, de son côté, joue « Becky du Pas de Calais », avec un accent aléatoire!

Vivre du drag

De retour dans l’atelier, les reines planchent sur le sujet du jour: Vivre à 100% du drag. Pour La Grande Dame: « ça reste compliqué d’en vivre ».  « On est une toute petite poignée à en vivre en France. », ajoute-t-elle. Tout comme elle, La Big Bertha en vit. Le point de bascule pour elle, ça a été le diagnostic d’un cancer. « J’ai tout envoyé valser. Bertha m’a permis de tenir. »

Sur le runway, les reines doivent présenter un look « Haute couture ». Yseult et le styliste Alexandre Mattiussi, de la marque ami, sont là pour juger.

Soa présente un look mi-Queen of the damned, mi Matrix, avec une perruque prêtée par La Grande Dame. Au moins cette dernière ne devrait trouver rien à redire!

Lolita prend le thème littéralement en venant sur des échasses et avec un chapeau de nécessaire à couture.

Paloma rend hommage au dessinateur de mode Erté, en présentant un look qu’il a dessiné mais qui n’a jamais été réalisé.

Black Excellence

On passe au visionnage des pubs. Soa présente donc « Counia ». Elle répète le nom avec un phrasé qui confine à l’absurde. On pense à la pub « RuAnimal by Coco », dans la saison 5 de Drag Race. « Pour moi c’est Black Excellence! », clame Soa. Et qui serions-nous pour la contredire?

La Grande Dame pousse son concept à fond.

La pub de La Big Bertha est plutôt réussie, tout comme celle de Lolita. Mais Paloma tire son épingle du jeu, avec le parfum Arnaque.

Vient alors l’un des moments les plus redoutés par les reines, Nicky Doll leur demande qui doit partir selon elles. Lors de sa saison, Nicky elle-même avait été désignée par ses concurrentes.

La Grande Dame et ?? disent le nom de Lolita, qui accuse le coup. Quand vient son tour, cette dernière murmure qu’elle ne veut pas répondre à la question. Puis, répond « moi ». Nicky lui dit que c’est ce qu’elle avait répondu dans sa saison et qu’elle le regrette depuis. Poussée par les autres, elle finit par répondre « Bertha », du bout des lèvres. Les deux autres disent également son nom.

Un peu surprenant car si les deux reines n’ont gagné aucun maxi-défi, Lolita s’est tout de même montrée plus convaincante dans l’ensemble de la compétition. Il s’agit donc bel et bien d’un choix personnel, que Lolita prend comme tel.

En coulisses, Paloma tente de remonter le moral de Lolita et justifie le choix du groupe en expliquant à Lolita que leur lien personnel est très récent. « Cette solitude, c’est un peu l’histoire de ma vie », répond la reine mexicaine. Ce qui fait lever les yeux au ciel de Soa, qui estime que ça fait 12 ans que Lolita est en France et que l’excuse commence à ne plus tenir. Par ailleurs, Soa souligne que hors caméra Lolita avait dit aux autres qu’elle avait donné ce qu’elle avait à donner. Sous-entendu, elle n’a plus très envie d’être ici.

Nicky Doll annonce que Paloma a gagné. La Big Bertha et Lolita Banana devront lipsyncer sur Corps, de Yseult.

Un lipsync (vraiment) lé-gen-daire

Le lispsync a un bon potentiel: le sujet de la chanson résonne avec ce que défend La Big Bertha. Et Lolita Banana est une sacrée performeuse. Mais la reine mexicaine continue d’afficher une mine sombre.

Les deux reines vont jouer sur l’émotion. Lolita tient sa perruque à deux mains, en faisant mine de l’enlever. Ce qu’elle va faire mais très lentement.

Enlever sa perruque pendant un lipsync est un vieux truc de drag-queen, utilisé à maintes reprises dans les premières saisons de Drag Race, et encore récemment dans Drag Race Espagne. Le procédé est donc usé jusqu’à la corde. Mais ici, ça fonctionne! Et, stupeur, une fois qu’elle a retiré sa perruque, Lolita entreprend… de se raser la tête avec un rasoir. Girl, elle est Molière, Sarah Bernhardt, Maria Callas et Britney Spears tout à la fois!

Le jury est en larmes, en particulier Yseult et Nicky Doll, et on suppose que beaucoup de spectateurs le sont aussi. Sentant la détresse de Lolita, La Big Bertha vient l’aider à défaire son corset, et  l’enlace avec la force d’une maman ourse. Les deux finissent le lipsync dans les bras l’une de l’autre. Quel moment de télé!

Ainsi se termine l’arc narratif Bertha vs Lolita. A plusieurs reprises lors des différents épisodes, la première n’a pas caché que la seconde l’exaspéraient parfois. Les producteurs n’auraient pu rêver meilleure conclusion. Dans toute l’histoire de Drag Race, seul un autre lipsync a été aussi émouvant, celui de Raven contre Jujubee dans le tout premier All Stars, sur Dancing on my own.

A forcer de réclamer un lipsync « lé-gen-daire », Nicky Doll en a obtenu un.

Logiquement, l’animatrice demande à Lolita de rester. En larmes, elle dit au revoir à La Big Bertha. La proximité de Nicky Doll avec ses reines et l’authenticité de son émotion (comparée à celle de RuPaul, qui fait souvent très calculée) fait plaisir à voir.

En attendant l’épisode qui déterminera qui sont les finalistes, voici notre classement:

Paloma: Cette deuxième victoire consacre indéniablement le talent de Paloma.

Soa de Muse: Avec deux victoires également, Soa talonne Paloma. Ça va se jouer à la photo finish.

La Grande Dame: Une seule victoire au compteur, mais elle assure à chaque fois. La Grande Dame est donc une candidate sérieuse au titre.

Lolita Banana: Dure semaine pour Lolita. Malgré un beau parcours, elle n’a pas encore gagné de challenge et on suppose que malgré un lipsync extraordinaire, le dernier épisode va laisser des traces.  Cela étant dit, si elle ne semble pas favorite pour gagner l’émission, la reine restera quoi qu’il arrive la drag-queen la plus marquante de la saison.

 

 

Related Stories

"Le journal d'Andy Warhol", le pape du pop art côté intime
Thérapies de conversion: la loi définitivement adoptée par le Parlement
Matt Damon n'utilise plus le mot "pédé", mais seulement depuis quelques mois
Rencontre avec Koueton, créateur de l'Agenda AfterWork, un rendez-vous pro et convivial pour les personnes Afro-LGBT
Quantcast