Coming-out de Sandra Forgues, première championne olympique française trans

Sandra Forgues est la première sportive française à faire son coming-out trans aujourd’hui, dans l’Equipe. Et pas n’importe quelle sportive, Sandra Forgues fut championne olympique de Kayak en 1996 aux côtés de Frank Adisson. Elle est également 5 fois championne du monde et 10 fois championne de France, excusez du peu.

Dans l’interview, la championne de 48 ans, affirme avoir commencé sa transition il y a 6 mois. Avant cela « ma vie intime était en prison », dit-elle. Elle raconte avoir pris conscience de son identité de genre vers 6 7 ans. « J’allais au catéchisme, je croyais en Dieu. Tous les soirs je priais pour renaître en fille »., explique-t-elle.

Photo: Facebook de Sandra Forgues

Le sport lui a « permis de combattre cette question d’identité ». « A chaque fois que je devais lutter contre moi-même, je me réfugiais dans le sport, dans mes capacités physiques qui étaient assez fortes. » Et cette phrase très dure: « Il m’arrivait de rentrer d’une séance de musculation tout gonflé, de me regarder dans la glace et de m’insulter. »

Mariée à une femme et père de deux enfants, elle raconte aussi la réaction de ses proches, globalement très positive. Ses anciens collègues sportifs et son entourage professionnel lui ont aussi témoigné beaucoup de soutien.

Elle vit aujourd’hui à Toulouse.

Si elle est la première championne olympique française à faire son coming-out trans, elle n’est pas la première dans le monde. Caitlyn Jenner avait également remporté l’or en décathlon aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976.

« En France, je suis la première. Mais je ne pense pas être la seule. (…) J’ai envie de transmettre un message de bonheur. La vie n’est simple pour personne, chacun doit essayer de trouver son chemin. », conclut-elle.