Sexisme, homophobie: l’Association des journalistes LGBTI étrille « Les Grosses Têtes »

Sexisme, homophobie: l’Association des journalistes LGBTI étrille « Les Grosses Têtes »

Be first to like this.

159 propos sexistes, 66 séquences LGBTIphobes, 51 remarques racistes. Voilà ce qu’a comptabilisé l’Association des journalistes LGBTI (AJL) après un mois d’écoute de l’émission Les Grosses Têtes, sur RTL.

« Cette émission phare de RTL qui réunit chaque jour plus de 2 millions d’auditeurs et d’auditrices est organisée en véritable cour de récréation. L’émission animée par Laurent Ruquier reproduit ad nauseam les systèmes de harcèlement les plus classiques. Sous couvert d’humour, les minorités sont à nouveau désignées comme le bouc émissaire idéal. », résume l’association, qui a publié  l’étude sur son site.

Animée pendant près de 40 ans par Philippe Bouvard, l’émission de RTL a été reprise par l’animateur ouvertement gay Laurent Ruquier. L’AJL, qui avait publié une étude similaire sur l’émission de C8 Touche pas à mon poste, a écouté 24 émissions des Grosses Têtes entre le 21 septembre et le 23 octobre. Elle a relevé que 100% des émissions contiennent des propos sexistes, 83% des propos LGBTIphobes et 79% des propos racistes, le tout sous couvert d’humour.

« Pédé », « enculé », « tata », « pédale », etc.

L’AJL reconnaît malgré tout une certaine diversité dans les invités — notamment avec souvent des intervenants gays. Cela n’empêche pas les propos homophobes de fuser. « De “pédé” à “enculé” en passant par “pédale” ou encore “tata” et “tapette”, nous avons pu noter une récurrence affolante des insultes homophobes, note l’AJL. Par exemple, lors de l’émission du 5 octobre, une auditrice confond Steevy Boulay et Jeanfi Janssens [deux des invités–. Ce dernier en déduit logiquement : “Elle a confondu les pédés ! Elle s’est trompée de tapette !” Pour la chercheuse Nelly Quemener, interviewée sur le site de l’AJL: «  »C’est pour l’émission un ressort de popularité que de réactiver une série de paroles disqualifiantes, au nom de l’humour, en même temps qu’elle se donne une légitimité à railler les minorités parce qu’il y en a dans le groupe. Si on interpellait RTL, ils diraient certainement : “Ça plait aux gens, ça fonctionne.” »

Elle ne croit pas si bien dire. « Sollicité par l’AFP, RTL a indiqué que Laurent Ruquier ne souhaitait pas s’exprimer sur le sujet, le groupe précisant avoir « confiance dans le jugement de [ses] auditeurs ». », peut-on lire dans la dépêche de l’Agence France Presse.

Laurent Ruquier a pourtant déjà fait amende honorable sur plusieurs sujets (à propos d’Eric Zemmour, à qui il a longtemps donné une tribune ou plus récemment à propos d’Alice Coffin, autrice du livre Le Génie Lesbien). Nul doute que l’étude accablante de l’AJL va au moins lui donner matière à réflexion.

Related Stories

Homophobie à la télé: Ardisson et Baffie, mauvais élèves des talk shows, selon l'AJL
"Manoukian est une grosse tarlouze": L'amicale des jeunes du Refuge saisit le CSA après les propos de Joey Starr
Le CSA saisi de très nombreuses plaintes après une nouvelle séquence homophobe d'Hanouna
Matthieu Delormeau ne veut plus voir les "caricatures" de gays à la télé
Quantcast