couple gay gpa
couple gay gpa

Une majorité de français.es favorables à la PMA et la GPA, selon un sondage

Les réponses du sondage Ifop sur la bio-éthique ne sont peut-être pas celles qu’espéraient leurs commanditaires, le journal « La Croix » et le Forum européen de bioéthique.

À quelques jours du lancement des états généraux de la bioéthique, le 18 janvier, l’Ifop a sondé un échantillon représentatif des français.es sur la PMA, la GPA et l’euthanasie.

Les résultats montre que les répondant.e.s sont à 60% favorables à la PMA. Ici c’est surtout l’évolution qui est intéressante (et qui désespère les quelques « experts » interrogés par la Croix). 24% seulement étaient favorables à la PMA en 1990 et 47% en 2013.

Sur la GPA, les résultats sont plus contrastés. 36% des répondant.e.s se disent opposé.e.s à la Gestation pour autrui. Mais dans la majorité favorable, 46% le sont « pour des raisons médicales seulement » et 18% « dans tous les cas ».

Sur la fin de vie, 89% des répondant.e.s sont favorables à la légalisation de l’euthanasie et/ du suicide assisté.

Francetvinfo relève que les résultats sont un peu différents chez les catholiques pratiquant.e.s: « Les catholiques pratiquants demeurent légèrement moins favorables à la GPA (46%), à la PMA (35%) et à l’évolution de la loi sur la fin de vie (72%) que le reste des Français, soit 10 à 20 points de moins. »

Pour Jérôme Fourquet, de l’IFOP, cité par Francetvinfo, c’est le signe que « La vieille matrice structurante de la société qui était très clairement d’inspiration chrétienne et catholique est en train de s’effriter à vitesse grand V ».

Et signe également de l’influence limitée de la Manif pour tous sur la société française. Ce qu’on savait déjà mais qui est toujours bon à rappeler.

Les Etats Généraux de la bioéthique s’ouvrent ce 18 janvier. Ils lancent le processus qui devrait aboutir dans un an à la révision de la loi de bioéthique. C’est dans ce cadre là que le gouvernement souhaite — éventuellement — ouvrir la PMA aux couples de femmes. L’ouverture de la GPA n’est pas à l’ordre du jour.