Steve Bronski, fondateur de Bronski Beat et co-auteur de « Smalltown Boy », est mort

Steve Bronski, fondateur de Bronski Beat et co-auteur de « Smalltown Boy », est mort

Be first to like this.

Steve Bronski, fondateur du groupe britannique emblématique des années 80 Bronski Beat, est mort à l’âge de 61 ans, rapporte le Guardian.

Bronski fonde Bronski Beat en 1983 avec Larry Steinbachek et Jimmy Somerville. Tous trois sont alors ouvertement gays. En 1984, ils sortent leur premier single, Smalltown Boy. La chanson raconte l’histoire d’un jeune gay obligé de fuir la petite ville où il a grandi en raison de harcèlement homophobe qu’il subit.

Le titre qui cartonne au Royaume Uni devient rapidement un hymne LGBT. Près de 40 ans après, cette mélodie inoubliable et la voix haut perchée de Jimmy Somerville résonnent encore dans la culture populaire, comme dans la série anglaise Cucumber ou le film 120 bpm.

Le single suivant, un peu moins connu, mais tout aussi fort, Why?, parle des violences homophobes.

Les deux chansons figurent sur le premier album du groupe, The Age of Consent, qui sort à la fin de l’année 1984. Jimmy Somerville quitte le groupe l’année suivante. Il aura ensuite une belle carrière avec les Communards, puis en solo.

Les trois albums suivants de Bronski Beat, sans Somerville, Hundreds and thousands (1985), Truthdare Doubledare (1986) et Rainbow Nation (1995) ne connaîtront pas le même succès. L’album final de Bronski Beat en 2016, se compose de chansons de The Age of Consent, avec quelques titres bonus et s’intitule The Age of Reason. La même année, Larry Steinbachek, l’un des trois membres originaux du groupe meurt d’un cancer.

Jimmy Somerville, désormais dernier survivant du trio original, a salué la mémoire de Steve Bronski sur Twitter: « Triste d’apprendre la mort de Steve Bronski. C’était un homme talentueux et doué d’un bon sens mélodique. Travailler avec lui sur des chansons et sur la chanson qui a changé nos vies et qui en a touché tellement d’autres, fut un moment génial. Merci pour la mélodie, Steve. »

Related Stories

Paris inaugure une "place des combattantes et combattants du sida"
Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal pour "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé"
Matt Damon n'utilise plus le mot "pédé", mais seulement depuis quelques mois
Choc après la mort de Gaspard Ulliel
Quantcast