Quantcast
A Boston, l' »hétéro pride » fait un flop Infos

A Boston, l' »hétéro pride » fait un flop

Written by Xavier Héraud on September 01, 2019
Be first to like this.

La « Straight Pride » (« hétéro pride », en français) qui s’est tenue ce samedi à Boston aux Etats-Unis n’a attiré qu’entre 100 et 200 personnes, rapporte le site gay Out. Parmi ceux qui se sont déplacés: des supporters de Donald Trump (il y avait un char « Trump Build The Wall » — « Trump, construis le mur ») et plus généralement des personnes affiliées à l’extrême-droite américaine.

Il y avait également l’une des stars de la droite extrême du pays, Milo Yiannopoulos, un homme gay.

Certains sont venus avec des pancartes rappelant le slogan de Trump « Make America Great Again » disant « Rendre la normalité normale à nouveau ».

Le slogan de la National Straight Pride Coalition, qui appelait à manifester est « Normal, naturel, sain de corps et d’esprit ». Ils estiment que le mouvement pour les droits LGBT menace la famille hétérosexuelle.

L’annonce d’une Straight Pride a fait bondir de nombreuses associations et personnalités LGBT ou friendly . Brad Pitt avait notamment demandé à ce que l’organisation arrête d’utiliser son image pour promouvoir leur marche.

Lors de l’événement, le nombre de contre-manifestants venus crier des slogans pro-LGBT dépassait largement le nombre des « hétéros fiers ». La police s’est attachée, parfois sans ménagement, à séparer les deux groupes.

« Nous rejetons absolument l’idée — défendue en une du site des organisateurs de la marche — que les hétérosexuels sont opprimés. Les droits des personnes hétérosexuelles ne sont pas diminués lorsque la société inclut les personnes LGBTQ. », écrit l’association LGBT Mass Equality dans un communiqué.

Photo de Une: Ford Fischer

 

Read more stories by just signing up

or Download the App to read the latest stories

Already a member? Log in
Français
  • English
  • Español
  • Português
  • ไทย
  • 繁體中文