Gay Ski Weeks: les raisons d’un succès

Plus besoin d’aller dans les Aspen pour vivre un séjour digne d’un film Falcon Studios. Depuis une dizaine d’années, l’Europe aussi connait son avalanche de « gay ski weeks » et plus particulièrement la France. À côté de la discrète Snow Gay en Ariège-Pyrénées, elles sont deux à se partager la part du traineau: l’European Gay Ski Week et lEuropean Snow Pride. Ces deux événements, qui mélangent sports de glisse, clubbing et rencontres, débutent à la fin de la semaine et vont rassembler chacun plus de mille participants.

Ski, fête et militantisme

Créée en 2008 à l’Alpe d’Huez, l’European Gay Ski Week – EGSW pour les intimes – est celle qui affiche le plus clairement son inspiration « circuit festival ». Cette année, elle fête ses dix ans dans la station alpine des Menuires – Les 3 vallées : « Nous avons mis les bouchées doubles : plus de danseurs, de drags queens, de porn stars, de soirées…« , annonce son organisateur Romain Lopez.

EGSW (c) Chris Geary

La sixième édition de l’European Snow Pride, quant à elle, se déroulera à Tignes. Le principe est le même que pour l’EGSW mais avec un angle plus militant. En effet, depuis quatre ans, les organisateurs ont noué un partenariat privilégié avec la Pride de Tignes initiée par Vincent Boileau-Autin, le premier marié gay français alors aux commandes de la Pride de Montpellier. Ce dernier a l’idée d’une marche des fiertés en haute montage après avoir été invité à la ski week :  « La fête, c’est génial, c’est important, mais elle ne doit pas masquer la réalité des LGBT au quotidien. Pour le maire, c’était aussi la suite logique de son engagement pour les LGBT puisqu’il avait pris position en faveur du mariage pour tous, avait signé la charte contre l’homophobie dans le sport… »

European Snow Pride

Un succès qui ne se dément pas

Les deux ski weeks ont lieu la semaine du 17 mars. Hasard des calendriers ou guéguerre d’organisateurs? Difficile à savoir. Ce qui est certain, c’est que pour certain LGBT ce type de vacances 100 % rainbow remportent toujours un franc succès. Le profil des participants est divers (du PDG à l’employé en passant par l’étudiant) tout comme les nationalités représentées (plus d’une quarantaine). Entre amis, en couple ou en solo, tous y cherchent l’assurance d’avoir des services et activités adaptés, de pouvoir faire des rencontres et surtout de bénéficier d’espaces « safe » comme le constate David qui a participé à sa première ski week l’an passé : «  Je suis complètement tombé sous le charme. De multiples rencontres de personnes venant de tous les horizons. Et pour un prix correct, on a accès à une multitude de choses ! Surtout, on peut être nous-mêmes sans devoir cacher ce que nous sommes« .

European Snow Pride

Bien entendu, il ne faut pas renier le côté commercial de ce genre d’événements. Mais, doit-on aller jusqu’à parler d’opportunisme? Si le travail est bien fait, la dimension commerciale peut clairement aider à l’ouverture des esprits et à un meilleur accueil des LGBT tout au long de l’année. « Avec Béatrice Leclercq de Tignes Réservation, nous avons beaucoup œuvré à l’éducation des différentes catégories socio-professionnelle de la station. Un travail payant puisqu’ils sont nombreux à nous dire que la ski week est l’une des meilleures semaines de la saison. La clientèle LGBT est très appréciée et souvent décrite comme plus respectueuse« , explique Olivier de l’European Snow Pride. « La com pour de la com, ça ne marche pas. Tignes est très engagée et le montre par des actions concrètes à commencer par le maire, Jean-Christophe Vitale, qui ouvre la Pride sur un moto-neige. La station joue aussi le jeu en affichant la ski week dans sa communication institutionnelle. « . De son côté, Vincent Boileau-Autin invite à repenser notre approche du militantisme à la lueur de l’impact financier. « Je suis conscient qu’il y a une économie. Mais si cet argent permet de faire des actions militantes, alors nous sommes tous gagnants. Les pays où les droits sont les plus avancés sont ceux qui ont réussi à lier militantisme et économie« .

Alors si l’envie vous tente de jouer à la Reine des neiges en compagnie de beaux gosses du monde entier, il vous reste encore quelques jours pour réserver vos billets !

European Gay Ski Week, du 17 au 24 mars Les Menuires – 3 Vallées
European Snow Pride, du 17 au 24 mars – Tignes

Photos : DR / EGSW / European Snow Pride