Quantcast
Meurtre de Vanesa Campos: Pour Accetpess-T, « Paris Match » finit le travail des assassins Infos

Meurtre de Vanesa Campos: Pour Accetpess-T, « Paris Match » finit le travail des assassins

Written by Xavier Héraud on September 11, 2018
Be first to like this.

L’association de personnes trans Acceptess-T dénonce l’article « obscène et inhumain » que Paris Match a consacré à Vanesa Campos, travailleuse du sexe trans assassinée au Bois de Boulogne, le 17 août dernier.

Elle a été tuée par une bande de 7 à 8 personnes alors qu’elle tentait d’empêcher une agression.

Acceptess-T reproche à Paris Match d’avoir publié dans son édition du 6 septembre une photo du corps de Vanessa Campos et le vocabulaire employé dans l’article, qui reprend tous les clichés transphobes.

« [L’article] expose le cadavre de Vanesa Campos en photo au mépris de tout principe de dignité, et comme si c’était une bête de foire, dénonce l’association. C’est d’ailleurs ce que nous sommes aux yeux des journalistes Juliette Pélerin et Barbara Debout : « des chimères antiques », « centaures au sexe d’homme et au corps de top model ». La déshumanisation des personnes trans est un facteur qui alimente la haine transphobe et précipite le passage à l’acte. »

L’association des journalistes LGBT a également fait part de sa colère.

« Une fois encore, le meurtre d’une travailleuse du sexe transgenre récolte une couverture médiatique racoleuse, avec une mise en scène sensationnaliste et des termes incorrects. Les violences transphobes ne sont pas un film, Paris Match. », a tweeté l’association.

« Pour désigner des personnes trans, l’article utilise le terme de la psychiatrie « transsexuelles », ou celui de « travestis » qui réduit nos identités à des déguisements. Il transforme la transidentité en soap opera à bon marché où les opérations chirurgicales seraient une nécessité, où le deadname, le nom qu’on nous a donné à la naissance, serait un sujet essentiel mais tabou, alors que sa mention est tout simplement irrespectueuse. », ajoute Acceptess-T, qui se dit prête à soutenir la famille de Vanesa pour « une plainte éventuelle pour avoir sali la dignité de notre collègue » et qui demande à être interviewée par l’hebdomadaire.

Une marche blanche sera organisée place de la République le 22 septembre prochain.

Read more stories by just signing up

or Download the App to read the latest stories

Already a member? Log in
Français
  • English
  • Español
  • Português
  • ไทย
  • 繁體中文