Maxdonna: Le photographe Vincent Flouret recrée des looks célèbres de Madonna avec son chien Max

This post is also available in: English 繁體中文

Le photographe français Vincent Flouret a décidé de lever des fond pour l’association humanitaire Raising Malawi, co-fondée en 2006 par Madonna. Il a donc fait appel à son golden retriever, Max, pour recréer quelques uns des looks les plus célèbres de la pop star. Cette collaboration a pris le nom de « Maxdonna », et le résultat est hilarant.

Le projet Maxdonna se divise en deux parties: des images de son chien qui recrée des couvertures d’albums, et des photos de son chien arborant des looks célèbres de Madonna. Jusqu’ici, le photographe et Max ont recrée des looks venants des clips de Material Girl, Erotica et Cherish, ainsi que les couvertures des albums Music, Ray of Light, Like a Virgin, etc.

Les visuels sont aussi réussis que drôles. Non seulement Vincent Flouret parvient à très bien récréer les images, mais les perruques de Max rappellent exactement les cheveux de Madonna, et ses expressions faciales imitent joliment l’attitude, la timidité et le sex-appeal de la star.

Voici une galerie photo du projet Maxdonna:

Ce projet est une collaboration. Certaines des images sont prises par Jean-Baptiste Mondino et quelques uns des chapeaux et des perruques de Max sont designées par le styliste John Nollet.

Vincent Flouret vend des éditions limitées de ses tirages exposés à l’Agence Arlésienne à Arles jusqu’au 15 août. Tous les bénéfices seront reversés à l’association de Madonna.

Raising Malawi vient en aide aux orphelins et aux enfants vulnérables en fournissant de l’accès aux soins, de l’éducation et du support communautaire. Depuis sa création, l’association a bénéficié à 750 orphelins via des centres pour enfants, plus de 10 000 étudiants ont reçu des bourses, et la première unité de chirurgie pédiatrique et de soins intensifs du pays a été créée.

Madonna, qui a levé des fonds pour la lutte contre le VIH pendant toute sa carrière,  a déclaré: « Quand j’ai découvert que le sida avait fait plus d’1 millions d’orphelins, dans l’un des pays les plus pauvres de l’Afrique, j’ai ressenti une énorme responsabilité pour m’impliquer et faire ce que je pouvais pour attirer les regards sur cette situation. »