Quantcast
« Wonder Boy: Olivier Rousteing, né sous X »: une bouleversante quête d’identité Cinéma

« Wonder Boy: Olivier Rousteing, né sous X »: une bouleversante quête d’identité

Written by Xavier Héraud on November 27, 2019
Be first to like this.

« Plus je sais où je vais, plus j’ai besoin de savoir d’où je viens », lance Olivier Rousteing à la caméra dans Wonder Boy: Olivier Rousteing, né sous X, le documentaire qui lui est consacré et qui sort ce 27 novembre au cinéma. Alors que son succès professionnel en a fait une star mondiale de la mode, le très médiatique directeur artistique de la marque Balmain — nommé à seulement 24 ans à ce poste en 2011 — éprouve le besoin de partir à la quête de son identité. Car Olivier Rousteing est donc né sous X il y a 34 ans dans un hôpital bordelais. Cela signifie concrètement qu’à sa naissance ses parents  biologiques ne l’ont pas reconnu et qu’il a a ensuite été déclaré pupille de la Nation. Olivier a été adopté par une famille vivant près de Bordeaux. A 30 ans, il désire enfin connaître l’identité de la femme qui l’a mis au monde et éventuellement celle de son géniteur. Ce qui est tout sauf simple, puisque la loi protège l’identité des parents biologiques et que le secret ne peut être dévoilé qu’aux termes d’un processus administratif long et surtout, in fine, avec l’accord des premiers concernés.

Olivier Rousteing côté pile et côté face

La caméra d’Anissa Bonnefont suit Olivier Rousteing côté pile, la vie à 100 à l’heure dans le milieu de la mode, parmi les employé.e.s de Balmain, dans les défilés, avec les stars, et côté face, chez lui, seul, dans un silence presque assourdissant. On le voit enchaîner les cigarettes en attendant les coups de fil — parfois frustrants — de la DDASS (direction départementale des Affaires sanitaires et sociales), puis lors de longues séquences bouleversantes lorsqu’il en apprend un peu plus sur ses origines. Lui qui confie plusieurs fois être énormément dans le contrôle permet à la réalisatrice le filmer dans des moments difficiles et laisse entrevoir la fragilité qu’il a transformé en une force et une créativités exceptionnelles,  celles-là mêmes qui en ont fait le « Wonder boy » de la mode.

Ce documentaire, Olivier Rousteing le voit de son propre aveu comme une sorte de bouteille à la mer: il espère que sa mère biologique s’y reconnaîtra et pourra lui donner les réponses qu’il attend sur son identité, tout en sachant pertinemment que ces réponses ne lui suffiront pas et qu’elles amèneront sans doute d’autres questions.

En attendant, des députés ont demandé à ce que le film soit projeté à l’Assemblée Nationale, afin d’alimenter une réflexion qui amènera peut-être à faire évoluer la loi. Ce ne serait pas le moindre des accomplissements du « Wonder boy ».

Voir la bande-annonce de « Wonder boy: Olivier Rousteing, né sous X »

Read more stories by just signing up

or Download the App to read the latest stories

Already a member? Log in
Français
  • English
  • Español
  • Português
  • ไทย
  • 繁體中文