police française
police française

Lyon: un homme passé à tabac parce que ses agresseurs pensaient qu’il était gay

Si certains en doutaient encore, l’homophobie ne touche pas que les gays et les lesbiennes. Ainsi, à Lyon, un homme hétéro de 40 ans a été passé à tabac par plusieurs agresseurs qui pensaient qu’il était gay, rapporte Lyon Capitale.

L’homme sortait d’une boîte gay et s’apprêtait à rejoindre le domicile de sa petite amie quand il a entendu plusieurs jeunes lancer « il sort de chez les pédés, lui c’est un pédé », relate le site de Lyon Capitale. « J’ai reçu des coups. Au début j’ai essayé de me défendre mais je me suis vite retrouvé à terre et ils ont continué de me frapper. Je tenais mon sac à dos très fort contre moi, parce que j’avais peur qu’ils me le volent. Mais ils n’ont rien pris, ils n’ont même pas essayé. (…) Ils m’ont frappé parce qu’ils pensaient que j’étais homosexuel, c’est tout. », explique la victime.

Ayant notamment le nez cassé, l’homme a reçu 3 jours d’ITT. Ses agresseurs n’ont pas été retrouvés pour le moment.

L’an dernier les forces de police ont recensé« 1 026 infractions à caractère homophobe ou transphobe contre 1 020 en 2016 (+0,58 %). 262 actes de violences physiques ou sexuelles (soit 25,6% de l’ensemble des actes) ont été constatés ». « Ces chiffres, bien que stables, montrent une haine anti-LGBT toujours persistante. Ils appellent à une vigilance accrue et une mobilisation poussée des pouvoirs publics. », notait alors le rapport du secrétariat d’Etat à l’égalité femmes hommes et de la Dilcrah.

LIRE AUSSI | LGBT-phobies: SOS homophobie s’inquiète d’une nouvelle hausse en 2017

Comments are closed.