La Coupe du Monde de Football a commencé hier et il y a déjà eu une arrestation et des agressions

This post is also available in: English

Vous vous souvenez qu’il y a quelques semaines, un militant LGBT Russe nous a confié que la police russe serait incapable d’empêcher les violences contre les personnes LGBT pendant la coupe du monde de football? La coupe du monde a commencé hier et on signale déjà plusieurs agressions et arrestations. Un militant et trois supporters ont été agressés jusqu’ici.

Metro.uk signale d’un supporter anglais en état d’ébriété a été agressé par cinq hommes qui l’ont contraint à retirer de l’argent à un distributeur sous la menace. Malheureusement, la victime affirme avoir peu de souvenir en raison de son ivresse.

Toujours selon Metro, un supporter français affirme que lui et son ami ont subi « des blessures à la tête et une mâchoire fracturée » après une agression homophobe. Deux hommes, de 24 et 25 ans ont été arrêtés pour cet acte odieux.

World Cup LGBT arrests 02, Russia World Cup gay bashings 02
An image of the 2018 World Cup opening ceremony in Russia

Dans le même temps, le célèbre militant LGBT Peter Tatchell a été arrêté après une manifestation solitaire pour protester contre le sort des gays et lesbiennes en Tchétchénie. Au moment de son arrestation, il portait une pancarte où il était inscrit: « Poutine échoue à empêcher la torture des gays en Tchétchénie. »

« Le gouvernement russe et la police n’ont quasiment rien fait pour combattre les extrémistes de droite qui s’en prennent aux personnes LGBT », a écrit Peter Tatchell, « y compris ceux qui ont menacé des supporters LGBT pour la coupe du monde ».

Peter Tatchell affirme que la constitution russe garantit le droit de manifester, mais que ce droit est dénié aux personnes LGBT. Il a ajouté que son passeport britannique lui garantit une protction. Il est resté une heure et quarante minutes en détention avant d’être relâché, mais il devra paraître devant une cour Russe pour avoir violé la loi fédérale 54 et le Décret présidentiel 202, qui interdisent toute manifestation près du Kremlin pendant la compétition.

Enfin, l’équipe du Quotidien a aperçu un homme brandir un rainbow flag lors de la cérémonie d’ouverture. Un acte courageux, car punissable en Russie, en raison de la tristement célèbre loi « contre la propagande gay ».

Image de une d’Alexander Zemlianichenko via  Associated Press