« Sea, sex and chems »: Répondez à l’étude sur la sexualité sous chems

« Sea, sex and chems »: Répondez à l’étude sur la sexualité sous chems

Be first to like this.

La consommation de produits psychoactifs en contexte sexuel, dite « chemsex », pose un certain nombre de défis auxquels les professionnels de la santé communautaire gay sont de plus en plus appelés à répondre. Dans le cadre de sa thèse, Dorian Cessa, médecin au sein de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille et Chargé des questions de Santé du collectif Plusbellelanuit de Lyon, a lancé un questionnaire pour mieux comprendre les comportements et les usages de ceux qui pratiquent le chemsex.

Cette enquête est intitulée Sea, sex and chems. Il faut une dizaine de minutes pour y répondre. Vous pouvez le faire même si vous ne consommez pas de produits en contexte sexuel.

Dans une vidéo, Dorian Cessa explique le pourquoi et le comment de son étude:

Vous pouvez également suivre le compte Twitter de l’étude.

En 2017, Hornet avait lancé un questionnaire en direction de ses utilisateurs sur la question du chemsex. Vous aviez été plus de 4000 à répondre. Retrouvez les résultats de cette étude dans cet article: Questionnaire exclusif Hornet: Un quart des répondants gays pratiquent le chemsex

LIRE AUSSI | Stephan Vernhes, à propos du chemsex: « Il faut remettre du lien dans la communauté pour qu’on puisse en parler »

 

Related Stories

Canal + diffuse "It's a sin", la série choc de Russell T. Davies sur les années sida
15 salarié.e.s de Aides dénoncent la "culture du viol" qui règne au sein de l'association
"L'Escale", une colocation pour cinq jeunes lesbiennes en situation d'errance
"Garçon Chiffon": très beau premier film de Nicolas Maury
Quantcast