Quantcast
La République en marche refuse d’exclure Agnès Thill Infos

La République en marche refuse d’exclure Agnès Thill

Written by Xavier Héraud on February 04, 2019
Be first to like this.

Au groupe La République en marche à l’Assemblée Nationale, mieux vaut tenir des propos homophobes que voter contre le budget. Le 20 novembre dernier, les membres du bureau du groupe LREM n’ont eu besoin « que de trente minutes » pour exclure le député Sébastien Nadot.

La députée Agnès Thill a eu beau évoquer le « Puissant LGBT » de l’Assemblée Nationale ou estimer que l’ouverture de la PMA allait contribuer à l’ouverture d’écoles coraniques (!), elle garde sa place au sein du groupe majoritaire. Une trentaine de député.e.s LREM avait pourtant demandé des sanctions à Gilles Le Gendre, président du groupe à l’Assemblée et Stanislas Guérini, délégué général du parti.`

Amertume chez les député.e.s LREM, à l’image de Laurence Vanceunebrock-Mialon, pour qui « cette décision brouille les messages ».

Même sentiment pour le groupe « LGBT+ en Marche ».

Aurélien Beaucamp, président de Aides critique également la décision du groupe LREM:

« Je ne sais pas combien de fois le bureau du groupe En Marche a besoin de se réunir pour prendre une décision somme toute simple. On en est à la troisième non? On ne parlait pas d’un mouvement qui se disait pressé de changer la donne? », écrit-il sur Twitter.

Read more stories by just signing up

or Download the App to read the latest stories

Already a member? Log in
Français
  • English
  • Español
  • Português
  • ไทย
  • 繁體中文