Sos homophobie guide pratique contre l'homophobie
Sos homophobie guide pratique contre l'homophobie

Des questions sur vos droits? Lisez le « Guide pratique contre l’homophobie »

Vous êtes victime de discrimination au travail? Vous avez été agressé en raison de votre orientation sexuelle? Vous souhaitez vous marier ou vous pacser? Vous êtes travailleur du sexe? SOS homophobie publie une nouvelle version de son « Guide pratique contre l’homophobie » pour que vous puissiez connaître vos droits sur toutes les thématiques possibles et imaginables: accès aux soins, couples binationaux, harcèlement, prostitution, sérophobie, prison, GPA. La précédente version du guide date de 2011.

Augmentation des témoignages reçus par SOS homophobie

« Depuis 1982, date à laquelle il est mis fin aux discriminations qui touchaient les homosexuel.le.s dans le Code pénal, la France a progressivement reconnu et pénalisé l’homophobie et la transphobie », écrit Joël Deumier, président de SOS homophobie dans l’édito du Guide.

« Pourtant, la dernière édition de notre Rapport annuel le rappelait : «après deux années consécutives de baisse des témoignages, les LGBTphobies progressent à nouveau en 2016 avec une augmentation de 19,5 % des témoignages reçus par SOS homophobie. », ajoute-t-il. Ce chiffre traduit une réalité brutale et violente : les personnes lesbiennes, gaies, bi·e·s et trans’ sont encore moquées, insultées, exclues, discriminées, battues. Trop souvent, elles ignorent leurs droits. »

Rédigé sous forme de questions/réponses, avec en encadré des cas pratiques illustrant tel ou tel point, le Guide contre l’homophobie tente de répondre à toutes les questions juridiques auxquelles les lesbiennes, les gays, les bi.e.s et les personnes trans peuvent être confronté.e.s au quotidien.

Le Guide est soutenu financièrement par la Dilcrah et le Défenseur des droits (qui a fourni les cas pratiques utilisés dans chaque chapitre). La Dilcrah a profité de la présentation du rapport pour annoncer un nouvel appel à projets de lutte contre les LGBT-Phobies. En 2017, 157 projets, répartis dans 42 départements, avaient été subventionnés. Cette année, une enveloppe globale de 500 000 euros sera répartie sur l’ensemble des projets retenus.

Photo marche des fiertés 2017 par Xavier Héraud