Guillaume T., l’étudiant à l’origine du #Metoogay, est mort

Guillaume T., l’étudiant à l’origine du #Metoogay, est mort

Be first to like this.

En accusant publiquement un élu parisien de viol, Guillaume T. a contribué à l’émergence d’un Me Too Gay sur les réseaux sociaux. Le jeune homme de 20 ans a été retrouvé hier sans vie dans sa chambre d’étudiant à Nanterre, rapporte Le Parisien. Les premières constatations laissent penser à un suicide. Son geste n’est pas encore expliqué.

Militant de gauche, il a contribué à organiser la manifestation pro-PMA le 31 janvier dernier à Paris.

Anne Hidalgo, maire de Paris, a adressé « toutes ses pensées » à Guillaume:

 

Sur Twitter, plusieurs de ses amis appellent à manifester aujourd’hui 10 février devant le siège du Parti communiste Français à Paris, place du Colonel Fabien. C’est le parti auquel appartient le conseiller Paris Maxime Cochard, que Guillaume T. accusait de viol, avec son compagnon.

Maxime Cochard avait démenti les faits (et parlé de relations sexuelles consenties) et annoncé porter plainte pour diffamation contre Guillaume. Il avait également annoncé se mettre en retrait du Conseil de Paris. Aucun lien n’a pour l’instant été établi entre le suicide de Guillaume T. et le viol qu’il a subi. Une enquête est en cours.

Photo: Jean-Pierre Dalbéra

Related Stories

Des accusations de viol contre un élu parisien déclenchent un #Metoogay
Le co-fondateur d'Urgence Homophobie agressé à son tour
"Vous véhiculez la haine crasse qu'est l'homophobie": un député mouche la Manif pour tous
Un député En Marche va déposer une proposition de loi pour ouvrir la PMA
Quantcast