« Industry Baby »: un nouveau clip très chaud pour Lil Nas X

« Industry Baby »: un nouveau clip très chaud pour Lil Nas X

Be first to like this.

Il avait prévenu sur Twitter: son nouveau clip ne serait pas pour les enfants. Lil Nas X a tenu parole. Le rappeur vient de dévoiler la vidéo de sa nouvelle chanson, Industry Baby, qui figurera sur son premier album, dont on ne connaît pas encore la date de sortie.

Le clip se situe dans une prison. Une référence ironique aux menaces légales de Nike qui l’ont visé lorsqu’il a sorti ses « Satan shoes », des baskets qui contenaient une goutte de sang. Il avait d’ailleurs mis en scène un faux procès dans le teaser de la vidéo.

On ne s’ennuie pas en tout cas à la Montero State Prison. Les prisonniers dansent nu sur une chorégraphie sexy, Lil Nas X en tête. Et l’un des gardiens, joué par l’acteur gay Colton Haynes, se fait plaisir sur la vidéo de la précédente chanson du rappeur, Call me by your name (Montero). On note par ailleurs une référence au film Les évadés, avec Tim Robbins et Morgan Freeman (le trou creusé derrière un poster).

Sur Twitter, le rappeur a précisé qu’il s’engageait contre l’incarcération de masse et reverserait une partie des profits de la chanson à une association dont c’est le combat.

Voir la vidéo de Industry Baby:

Pour Industry Baby, Lil Nas X a invité le rappeur Jack Harlow. Dans les paroles, les deux hommes parlent de de l’industrie musicale et de leur succès, du fait qu’on les ait parfois sous-estimé. Beaucoup avaient estimé en effet que Lil Nas X resterait l’homme d’un seul tube: Old time road. Le carton de son titre Call me by your name (Montero) a démontré que ce ne serait pas le cas. Avec Industry Baby, l’artiste de 22 ans devrait conforter son statut de nouvelle star du rap et de la pop.

 

Related Stories

15 salarié.e.s de Aides dénoncent la "culture du viol" qui règne au sein de l'association
Netflix: 7 Documentaires LGBT incontournables
Dix chansons qu'on aimerait voir en lipsync dans un Drag Race France
Canular homophobe: C8 définitivement condamnée à une amende de 3 millions d'euros
Quantcast