Larry Kramer, fondateur d’Act Up-New York et auteur de The Normal Heart, est mort

Larry Kramer, fondateur d’Act Up-New York et auteur de The Normal Heart, est mort

Be first to like this.

C’est une figure majeure de la communauté gay et de la lutte contre le VIH/sida qui vient de s’éteindre. Larry Kramer est mort des suites d’une pneumonie à l’âge de 84 ans, rapporte le New York Times.

Il fonde deux organisations importantes de la lutte contre le sida, le Gay Men’s Health Crisis, dès l’été 1981,  dont il est exclu un an plus tard en raison de son caractère colérique et de désaccords de fond, et Act Up-New York en 1987. Avec Act Up, il entend notamment redonner le pouvoir aux malades face à l’inertie des politiques,  la volonté de contrôle des médecins et la recherche cynique de profits de l’industrie pharmaceutique. L’association essaime partout dans le monde. A Paris, Didier Lestrade, Luc Coulavin et Pascal Loubet fondent Act Up-Paris en 1989. Par ses méthodes radicales, ses actions coups de poing, comme les zaps, les die-ins, ou les enterrements politiques, et en poussant les séropositifs à devenir eux-mêmes des experts de leur maladie, l’association marquera non seulement les esprits mais permettra une véritable révolution dans la manière dont on gère une épidémie et dans le rapport médecin/patient. Le Dr Anthony Fauci, qui a longtemps dirigé le National Institute of Allergy and Infectious Disease et que l’on voit actuellement gérer la crise du Covid-19 aux Etats Unis, fut d’abord un adversaire de Larry Kramer (qui le traita un jour « meurtrier » et « d’idiot incompétent ») avant de devenir son ami et de reconnaître le rôle essentiel qu’il a eu dans l’élaboration de nouveaux traitements et la facilitation de leur diffusion.

Sur Twitter, Act Up-New York salue sa mémoire ainsi: « Que notre combattant Larry Kramer repose en pouvoir. Ta colère a permis de créer un mouvement. Nous continuerons à honorer ton nom et ton esprit par l’action. (…) »

 

Né en 1935 dans le Connecticut, il mène une carrière de producteur, de scénariste (le film Women in love, en 1969) et d’essayiste (Faggots, en 1978, un essai controversé qui critique sévèrement la promiscuité sexuelle des gays) lorsque le sida commence à faire des ravages. En parallèle de ses activités militantes dans les années 80 et 90, il écrit plusieurs pièces, dont les autobiographiques The Normal Heart (adapté à la télévision par Ryan Murphy) et The Destiny of me.

Il se marie avec son compagnon, David Webster en 2013, à l’hôpital, où il se remettait d’une intervention chirurgicale. Il publie en 2015 et 2020 deux tomes d’un livre intitulé The American People, qui raconte l’histoire des gays aux Etats-Unis. Au moment de sa mort, il travaille sur une pièce qui parlerait d’épidémie, le VIH, bien sûr, mais aussi la Covid-19.

Photo: Massimo Consoli

Quantcast