#MyFemmeSelf est la nouvelle campagne de Hornet pour combattre la masculinité toxique dans la communauté gay

This post is also available in: English Español Português ไทย 繁體中文

S’identifier comme LGBTQ n’est pas toujours facile. Souvent, la masculinité et les tendances viriles de toutes sortes sont plébiscitées alors que la féminité est rejetée. C’est une attitude répandue dans les médias gays, dans le porno et sur le web gay – de même que dans les termes utilisés sur les applis gays. Des mots comme « no fem » ou « efféminés s’abstenir » ou encore « pas de folles », ne reflètent pas une préférence – mais sont révélateurs de l’ignorance, du sexisme et de l’homophobie. Les stéréotypes raciaux, le machisme, le sexisme et l’hétéronormativité alimentent ces formes de discrimination. C’est pourquoi Hornet est fier de lancer la campagne #MyFemmeSelf (que l’on pourrait traduire par « Ma part efféminée »)
En affirmant et célébrant tous les types d’expressions de genre, #MyFemmeSelf est l’occasion de combattre la masculinité toxique et de créer un espace digital dans lequel chacun pourra se sentir à l’aise pour explorer qui il est est et pour s’exprimer librement.
Notre communauté doit agir en tant que communauté réelle. Nous devons reconnaître la beauté et la valeur de la diversité et le célébrer. Le célébrer, ce n’est pas seulement regarder des émissions de télé célèbres comme RuPaul’s Drag Race, qui a grandement contribué à la visibilité et à la représentation mais n’est qu’une partie de ce qu’il faut pour démontrer réellement l’incroyable diversité de notre communauté.
Au Mexique et en Amérique Latine, de nombreuses personnes LGBTQ grandissent dans une culture imbibée de machisme, dans laquelle ceux qui ne se conforment pas aux genres sont constamment marginalisés. Etre féminine ou faire des choses « féminines » nous fait sentir coupables, haineux et honteux, parce que ces comportements sont considérés comme faibles ou inférieurs.

#MyFemmeSelf 2
Illustration by Florence Guan via Dazed Digital
« Lorsque l’environnement familial, social et éducatif nous prive de cette acceptation – en se moquant de nous, en limitant nos expériences, en nous critiquant ou en rejetant notre façon de vivre – nous devenons incapables de développer le sens de la vérité, de la compétence et de la réussite, et surtout, nous sommes incapables d’aimer et d’être aimé », explique Alex Torres, un psychothérapeute et un spécialiste du bien-être et du développement personnel des personnes LGBTQ.
Limiter la valeur d’une personne sur la base de la masculinité, du physique, de l’origine ethnique ou de la classe est injuste et démontre une incapacité à reconnaître son humanité.
Les médias traditionnels jouent un rôle important en transformant l’image et la perception de ce que certains cachent sous le terme de « préférence ». Comprendre que nous sommes tous des êtres sexuels qui avons besoin d’amour et de rencontres réussies est fondamental, tout autant que le fait de savoir que nous valons tous la même chose et que nous ne devons pas exclure quelqu’un en fonction de ces concepts.
#MyFemmeSelf est une campagne lancée par Hornet qui inclut des articles, des interviews et des portraits pour porter le message d’inclusion et d’acceptation.
Nous vous encourageons à utiliser ce hashtag sur votre profil Hornet et à nous rejoindre sur les réseaux sociaux pour cette campagne. 
Image par  Alberto Seyffert pour itsgeorgieboy