Nicolas Noguier, fondateur du Refuge, mis en examen pour viol, harcèlement moral et atteinte sexuelle

Nicolas Noguier, fondateur du Refuge, mis en examen pour viol, harcèlement moral et atteinte sexuelle

Be first to like this.

Nicolas Noguier, fondateur et ex-président du Refuge, a été mis en examen pour viol, harcèlement moral, travail dissimulé et atteinte sexuelle à l’issue de sa garde à vue, rapporte Le Parisien. Frédéric Gal, compagnon de Nicolas Noguier et ancien directeur général du Refuge, a lui été mis en examen pour des faits de harcèlement sexuel.

Selon Le Parisien, les avocats de Nicolas Noguier, qui conteste les faits, soulignent qu’il « a été mis en examen mais remis en liberté sous contrôle judiciaire, preuve que les charges à son encontre sont insuffisantes » « et se disent « confiants pour la suite de la procédure. »

La garde à vue faisait suite à la plainte déposée par l’Association de défense des anciens du Refuge (ADAR) après les révélations de Mediapart sur les nombreux dysfonctionnement du Refuge, en décembre dernier. Y sont dénoncés des faits de « harcèlement moral », de « travail dissimulé », de « harcèlement sexuel », de « délaissement », de « corruption de mineur », « d’abus de faiblesse » et de « non assistance à personne en danger », d’ »agression sexuelle » et de « viol ». Suite aux révélations de Mediapart et un audit accablant du Boston Consulting Group, Nicolas Noguier et son compagnon Frédéric Gal, directeur général du Refuge avaient annoncé quitter leurs fonctions respectives.

Le Refuge, devenu une fondation, est aujourd’hui présidé par l’ancien député Michel Suchod. Sophie Delannoy en est la directrice générale.

Photo: Xavier Héraud

Related Stories

La PrEP chez un médecin généraliste, comment ça marche?
En raison du covid, les Gay Games de 2022 sont reportés à 2023

5 bonnes raisons de se mettre à la PrEP chez un médecin généraliste
Prep en ville: Témoignages de prepeurs et de médecins
Quantcast