Out d’Or 2018: découvrez la liste des nommé.e.s

Out d’or, deuxième! Après la réussite de la première édition de ce gala qui récompense les personnalités et les actions en faveur de la visibilité LGBT — dont Hornet est partenaire, l’Association des journalistes LGBT (AJL) revient à la Maison des Métallos de Paris les 18 et 19 juin prochains.

Au rayon des nouveautés, deux nouvelles catégories font leur arrivée: la chaîne Youtube, et la catégorie Sport.

Qui dit nouvelle cérémonie dit aussi nouvelles personnalités pour remettre les prix: Augustin Trapenard, Nadia Daam, Laura Flessel, Adrian de la Vega (lauréat l’an dernier), Antoine Reinartz viendront chacun décerner un Out d’Or.

Comme l’an dernier, l’Out d’or de la personnalité LGBT de l’année sera désignée par un vote en ligne. A noter que cette année, on compte cinq personnes trans sur sept nommé.e.s (voir photo ci-dessus).

Ce type de cérémonie qui s’inspire des Glaad awards aux Etats-Unis est elle-utile? Oui, veut croire Clément Giuliano, co-président de l’AJL: « Les médias et les artistes s’emparent de plus en plus des question LGBTI », note-t-il. « On constate notamment une plus grande curiosité sur la question trans. Une curiosité parfois malsaine, mais aussi parfois très respectueuse comme lors du coming-out d’Océan. »

« Très humblement, je pense que l’AJL et la première édition des Out d’or ont encouragé les médias à mieux faire, même si cela reste très symbolique, ajoute Clément Giuliano. Nous avons davantage de sollicitations et de demandes de conseil de la part de médias. »

Comme l’an dernier, le gala sera précédé par une conférence, qui aura lieu la veille, le 18 juin. Elle sera consacrée aux Fakes news et aux discours de haine. Parmi les invités confirmés, l’ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem, le journaliste David Perrotin (Buzzfeed) et la militante Gwen Fauchois (Pride de Nuit).

Découvrez ci-dessous la liste des nommé·e·s !

1. OUT d’or de la personnalité de l’année

La personnalité de l’année est élue par le public :
https://goo.gl/forms/t0yKbxRMmLz4VhNs1

Édouard Louis
Écrivain, pour ses prises de position engagées à l’occasion de la parution de « Qui a tué mon père » (Seuil) en mai 2018.

Paul B. Preciado
Philosophe, pour sa chronique « Interzone » dans Libération , notamment sa « Lettre d’un homme trans à l’ancien régime sexuel » en janvier 2018.

Inès Rau
Mannequin, première « playmate » trans à la une de Playboy en novembre 2017.

Océan
Comédien, pour son coming out trans en avril 2018.

Constance Debré
Écrivaine, pour son coming out et la parution de « Play boy » (Stock) en janvier 2018.

Jonas Ben Ahmed
Premier acteur trans dans une série française grand public (« Plus belle la vie », France 3) depuis mars 2018.

Olly Plum
Travailleur du sexe et performeur, pour son coming out trans en mai 2018.

2. OUT d’or de la presse étrangère

BBC Scotland – The Social (Royaume-Uni)
La chaîne a diffusé en avril 2018 le film du jeune Sean Lìonadh intitulée « Le moment d’aimer – L’homophobie en 2018” (“Time for love – Homophobia in 2018”).

El País (Espagne)
Le 26 avril 2018, le journal madrilène a publié la vidéo « Journée de la visibilité lesbienne : 26 femmes font face” (« Día de la visibilidad lésbica : 26 mujeres dan la cara »).

https://elpais.com/elpais/2018/04/25/tentaciones/1524663771_161581.html

Marvia Malik (Pakistan)
Nommée présentatrice sur la chaîne TV Kohenoor News en mars 2018, Marvia Malik est devenue la première femme trans à occuper une telle fonction au Pakistan.

Meduza (Lettonie)
Site d’enquête russe basé en Lettonie pour fuir la censure, Meduza a publié en novembre 2017 l’enquête de Mikhail Danilovich intitulée « Il n’était pas digne d’être un homme » (« He wasn’t worthy of being a man »), soulignant la bienveillance de la justice russe envers les meurtriers d’homosexuels.

https://meduza.io/en/feature/2017/11/02/he-wasn-t-worthy-of-being-a-man

Olympic Channel (basée à Madrid)
La web TV du Comité international olympique a diffusé en juin 2017 la série « Identify », consacrée à cinq athlètes trans.

https://www.olympicchannel.com/fr/playback/identify/

SHAMS RAD (Tunisie)

Cette web-radio LGBTI tunisienne, à l’antenne depuis décembre 2017, est la première du genre dans le monde arabe.

https://www.facebook.com/SHAMS-RAD-759151530946388/

3. OUT d’or de l’enquête ou du reportage

« L’Autre mère », de Mathilde Guermonprez (Arte radio)
Diffusé le 11 octobre 2017
Dans ce documentaire très intime, Mathilde Guermonprez raconte son difficile parcours pour
adopter l’enfant qu’elle a eu avec sa compagne.

https://www.arteradio.com/son/61659148/l_autre_mere

« Des intrus en politique. Femmes et minorités : dominations et résistances », d’Aude Lorriaux et Mathilde Larrère (Éditions du Détour)
Janvier 2018
« Nos représentants politiques ont longtemps été des hommes blancs et aisés. Aujourd’hui la situation change et quelques places ont été cédées à des femmes, des personnes racialisées, issues des classes populaires ou homosexuels. »

http://editionsdudetour.com/index.php/les-livres/des-intrus-en-politique

 » Le malaise des patients LGBTI chez le médecin » de Marie-Violette Bernard et Louise Hemmerlé (franceinfo)
1er mars 2018
« A quoi se heurtent les patients LGBTI ? Comment améliorer les rapports entre soignants et soignés ? franceinfo a recueilli les témoignages de patients et de praticiens. »

https://www.francetvinfo.fr/choix/enquete-franceinfo-entre-mefiance-et-humiliation-le-parcour s-du-combattant-des-personnes-lgbti-chez-le-medecin_2595434.html

 » À Nice, la Manif pour tous accapare les débats sur la PMA », de Louise Fessard (Mediapart)
1er mars 2018
« À Nice, le débat sur l’ouverture de la PMA à toutes les femmes s’est déroulé sans qu’on entende les lesbiennes et les femmes célibataires. Lors de ces états généraux de la bioéthique, la présence de personnes proches de la Manif pour tous est en revanche massive. »

https://www.mediapart.fr/journal/france/010318/nice-la-manif-pour-tous-accapare-les-debats- sur-la-pma

 » Vieillir avec le VIH : des seniors séropositifs racontent leur quotidien  » de Marie Slavicek ( Le Monde )
1er décembre 2017
« Vieillissement prématuré, isolement et crainte de la pauvreté représentent de nouveaux enjeux pour les seniors séropositifs. »

https://www.lemonde.fr/societe/article/2017/12/01/vieux-et-seropositif-la-double-peine_5222 984_3224.html

 » Être femme et gay au Sénégal : les lesbiennes cherchent leur place », de Sarah Elzas (RFI)
29 juin 2017
« Au Sénégal, comme dans beaucoup de pays dans le monde, l’homosexualité est un sujet tabou […]. Malgré cela, il existe plusieurs associations de personnes homosexuelles. Mais, organisées autour du dépistage et traitement du sida, ces associations restent masculines.

Les femmes lesbiennes ont des difficultés à trouver leur place, non seulement dans la société qui les rejette, mais aussi au sein des associations d’homosexuels. »

http://www.rfi.fr/emission/20170629-senegal-femmes-homosexualite-tabou-lesbiennes-droits -associations-difficultes?ref=fb

 » L’enfer des prisons égyptiennes pour les gays et trans », de Martin Roux (Slate)
3 janvier 2018
« Derrière les murs des prisons égyptiennes, l’humanité des personnes LGBTI est bafouée. Elles sont victimes d’humiliations permanentes, de torture et de viol. »

http://www.slate.fr/story/155669/gays-trans-prison-egypte

 » Homos en quête d’asile : tout le monde n’est pas logé à la même enseigne », d’Anne Laffeter ( Les Inrockuptibles )
1er mai 2018
« Persécutés dans leurs pays, les demandeurs d’asile LGBT se heurtent de plus en plus à la difficulté de trouver refuge en France. Voici les histoires de Katia la Tchétchène, Ghalia la Camerounaise et Berg l’Egyptien, tous trois en attente d’un statut de réfugié. Mais pas avec les mêmes chances de l’obtenir. »

https://www.lesinrocks.com/2018/05/01/actualite/societe/homosexuel-le-s-et-en-quete-dasile -la-route-sans-fin-111078034/

4. OUT d’or du documentaire

« Quand la création raconte le sida », de Didier Roth-Bettoni (France culture)
Réalisé par Nathalie Battus
Diffusé du 9 au 12 avril 2018 dans LSD (La Série documentaire)
Ce documentaire en quatre épisodes raconte les années sida à partir d’archives rares. « Plus qu’aucune autre maladie, le sida a produit un art de l’intime, un art autofictionnel où des créateurs de toutes disciplines ont utilisé leur vécu le plus personnel de la maladie pour faire œuvre, non seulement de témoignage mais aussi d’affirmation, de combat et de refus de la fatalité », note France culture.

https://www.franceculture.fr/emissions/series/quand-la-creation-raconte-le-sida

« Chasse à l’homme en Tchétchénie », d’Élise Menand, Philippe Maire et Benoît Sauvage (France 2)
Diffusé le 23 novembre 2017 dans Envoyé Spécial
Paris, Grozny, Saint-Pétersbourg. Des planques françaises aux prisons tchétchènes, ce reportage met des images sur les récits des réfugié.e.s et tente d’établir l’ampleur des persécutions dans ces camps de concentration. Les ONG estiment à plus d’une centaine le nombre de victimes.

« Il était une fois la PMA » et « Coming In », d’Élodie Font
Diffusés respectivement du 25 janvier au 21 février 2018 sur Cheek Magazine et le 17 mai 2017 sur Arte radio

Série de cinq podcasts à la découverte d’un univers méconnue, « Il était une fois la PMA » décrypte tout un jargon et, surtout, va à la rencontre de couples de lesbiennes qui ont dû traverser ce parcours de la combattante sans en revenir tout à fait indemnes.
Dans « Coming In », Élodie Font fait, à la première personne, le récit de la prise de conscience de son lesbianisme.

http://cheekmagazine.fr/societe/podcast-pma-episode-1/ https://www.arteradio.com/son/61658766/coming

« Pourquoi nous détestent-ils, nous les homosexuels ? » d’Olivier Nicklaus et Gurwann Tran Van Gie (Planète+)
Diffusé le 4 décembre 2017 dans le cadre de la deuxième saison de « Pourquoi nous détestent-ils ? »
Réalisateur, scénariste et comédien aux origines bretonne et vietnamienne, Gurwann assume son homosexualité depuis qu’il a 20 ans. Tout en revenant sur son parcours, il explore les racines de l’homophobie.

https://www.mycanal.fr/decouverte/pourquoi-nous-detestent-ils-nous-les-homosexuels-/h/92 79870_50034

5. OUT d’or de la rédaction engagée

franceinfo.fr
Le site d’information a réalisé de nombreux articles sur la PMA et les LGBTIphobies ainsi que des enquêtes sur les thématiques LGBTI, notamment sur la santé, l’adoption et l’homophobie dans l’armée.

http://www.franceinfo.fr

Libération
Le quotidien a lancé Libé LGBT+, un compte Twitter dédié aux thématiques LGBTI, leur donnant ainsi de la visibilité.

Rue 89 Lyon-Hétéroclite
Rue 89 Lyon ouvre ses colonnes à Hétéroclite , mensuel régional queer, permettant d’avoir une actualité locale LGBTI respectueuse.

https://www.rue89lyon.fr/author/heteroclite/

Brut
Dans ses vidéos très virales sur les réseaux sociaux, Brut met régulièrement en avant des thématiques liées aux LGBTphobies et aux droits des personnes LGBTI.

https://www.facebook.com/brutofficiel

RTL Girls
RTL Girls publie des articles sur des thématiques féministes et LGBTI dans des domaines divers (éducation, santé, politique, culture, sport, etc.). Avec ses catégories « égalité », « société » et « sexualité », la plateforme de RTL donne la parole aux premières concernées et contribue à lutter contre les clichés.

http://www.rtl.fr/girls

6. OUT d’or de la création artistique

« Bed Work » et « Haunted Lives », de Soufiane Ababri
Artiste franco-marocain, Soufiane Ababri vous invite dans sa chambre à coucher et explore la figure masculine et la sexualité homosexuelle dans ses dessins. Après « Bed Work », l’exposition « Haunted Lives » est actuellement présenté à la Galerie Praz-Dellavade à Paris jusqu’au 16 juin 2018.

http://www.galerie-mansart.fr/soufiane-ababri.html https://www.praz-delavallade.com/soufiane-ababri-2018

« Cure », d’Eddy de Pretto
Dans la lignée de Chris(tine and The Queens), un artiste pop qui redessine les lignes : entre les genres (rap, chanson française…) et le genre. Ses textes coup de poing racontent la masculinité toxique, l’injonction à la virilité et l’éclosion d’un jeune homme sexué dans ce grand écart perpétuel entre ce que la société exige et soi.

http://www.eddydepretto.com

« Plaire, aimer et courir vite » et « Ton Père », de Christophe Honoré
Ancien critique de cinéma, réalisateur, scénariste et auteur, Christophe Honoré signe, avec « Plaire, aimer et courir vite », sorti le 10 mai 2018, une grande histoire d’amour, un amour à vivre vite. Dans son livre « Ton père » (éditions Mercure de France, septembre 2017), il s’adresse à sa fille, décrit sa famille hors cadre et pourtant si banale et offre un témoignage puissant sur la violence des débats sur le mariage pour tous.

http://www.lesfilmspelleas.com/film.php?id=162 http://www.mercuredefrance.fr/livre-Ton_p%C3%A8re-9782715235656-1-1-0-1.html

« Fiertés », de Philippe Faucon
La banlieue, le sida, les jeunes immigrés ou encore l’islamisme radical sont les sujets au coeur de l’oeuvre de Philippe Faucon, césarisé trois fois en 2016 pour « Fatima ». Avec « Fiertés » (Arte, mai 2018), il raconte, en trois épisodes de 52 minutes, les grandes étapes de la lutte pour l’égalité des droits, depuis l’élection de François Mitterrand et la dépénalisation de l’homosexualité au mariage et à l’adoption pour tou·te·s, à travers le personnage de Victor et de son compagnon Serge, qui vit avec le VIH.

https://www.arte.tv/fr/videos/075162-001-A/fiertes-1-3/

Phia Ménard (metteuse en scène)

L’artiste et performeuse trans s’est illustrée cette année dans de nombreuses représentations : « Et in arcadia ego », « Les Os noirs », ou encore « Les Contes immoraux », explorant toujours avec brio et intensité, la mort, l’identité, la transformation… Elle sera cet été à Avignon avec « Saison sèche », spectacle inédit, alors que le thème de la 72e édition du festival est « Gender ».

http://www.cienonnova.com

« Aria » d’Emilie Jouvet
Dans ce documentaire autobiographique présenté en avant-première lors du Festival Loud and Proud à Paris en juillet 2017, Émilie Jouvet a donné la parole aux premières concernées : les couples de lesbiennes embarquées dans des parcours de PMA à l’étranger. Cinq ans d’aller-retour entre Paris et Bruxelles, de doutes, de fragilités, de sentiment de solitude, sur fond de reculades politiques et de rhétorique violente émanant de mouvements réactionnaires.

https://www.emiliejouvet.com/aria-le-film

« Un Couteau dans le coeur », de Yann Gonzalez
Ce long-métrage, un thriller à l’esthétique résolument queer, met en scène une Vanessa Paradis en productrice lesbienne de films porno gays, traquée par un mystérieux tueur à gages. Présenté en compétition au Festival de Cannes en mai 2018, il sortira en salles le 27 juin 2018.

http://distribution.memento-films.com/film/infos/88

7. OUT d’or du sport

Amandine Leynaud et Alexandra Lacrabère (handball)
En décembre 2017, ces deux joueuses professionnelles, out depuis quelques années, sont devenues championnes du monde avec l’équipe de France, en battant la Norvège en finale, à Hambourg (Allemagne). Le match a été diffusé sur TF1 en direct et a réuni 4,3 millions de téléspectateurs en moyenne.

Marinette Pichon (football)
L’ancienne capitaine de l’équipe de France de football, a été l’une des premières sportives françaises de haut niveau à faire son coming-out. Aujourd’hui, elle est notamment consultante pour France Télévisions et elle a sorti en avril son autobiographie, “Ne jamais rien lâcher” (First éditions).

Sandra Forgues (canoë)

En mars, la sportive est devenue la première championne olympique française à faire son coming out trans dans une longue interview à “L’Equipe”. Sandra Forgues avait obtenu la médaille d’or en canoë slalom biplace avec Frank Adisson aux Jeux olympiques d’Atlanta en 1996.

https://www.lequipe.fr/Canoe-kayak/Article/Wilfrid-forgues-devenu-sandra-ma-vie-intime-etait -en-prison/882502

Yoann Lemaire (football)
Premier footballeur français en activité à faire son coming out en 2004, et victime d’homophobie dans son club amateur des Ardennes le FC Chooz, Yoann Lemaire est le protagoniste du documentaire « Footballeur et Homo : l’un n’empêche pas l’autre », réalisé par Michel Royer. Déjà présenté en avant-première, il doit prochainement être diffusé dans la case Infrarouge de France Télévisions.

8. OUT d’or de la chaîne YouTube

 

Bonsoir Tino
Cette chaîne est animée par un jeune homme pansexuel engagé contre l’homophobie et les clichés, qu’il s’efforce de dénoncer.

Laura Badler
Femme trans, Laura Badler partage expérience et conseils sur la transidentité sur la chaîne qui porte son nom.

Lez Talk
Carla et Louisiane, l’une québécoise et lesbienne, l’autre française et bisexuelle, sont en couple. Sur un ton enlevé, souvent léger, intime et drôle à la fois, elles partagent leurs expériences et répondent aux questions de leurs nombreuses abonnées, pour la plupart des ados, lesbiennes ou bies, qui trouvent ici des récits qui leur ressemblent.

Mx Cordélia
Mx Cordélia anime deux chaînes. La première “Cordélia aime” débusque et partage des recommandations de livres queer, tandis que la seconde “Princ(ess)e” est un espace de débat et de réflexion sur les questions « sexo » des minorités de genre et sexuelles.

Viens voir le Docteur

La santé des personnes LGBTI, pour lesquelles un rendez-vous médical peut s’avérer être une expérience fort éprouvante, est souvent un angle mort des médias. Animée par Marielle, Pierrine et Elsa, professionnelles de la santé, “Viens-voir le Docteur” est une chaîne d’information médicale qui aborde avec pédagogie la santé des personnes queers (PMA, homosexualité et suicide, etc.).

9. OUT d’or du coup de gueule

Baptiste Beaulieu
Médecin généraliste dans le sud de la France et romancier, Baptiste Beaulieu est très actif sur les réseaux sociaux. En mars 2018, il a notamment signé une tribune dans L’Obs qui tord le cou aux préjugés concernant l’existence d’un supposé « lobby LGBT », resituant l’action des associations LGBTI pour les jeunes homosexuel·le·s discriminé·e·s. « J’ai fait témoigner le ‘lobby LGBT’, celui qui m’a permis de ne pas mourir », écrit-il.

https://www.nouvelobs.com/rue89/nos-vies-intimes/20180315.OBS3680/j-ai-fait-temoigner-le -lobby-lgbt-celui-qui-m-a-permis-de-ne-pas-mourir.html

Sam Bourcier
Sociologue trans, Sam Bourcier est un habitué des prises de position fermes et engagées. En février 2018, lors du débat « Transgenres, parcours de combattant-e-s » dans l’émission Grand écran (LCP), il s’est insurgé contre la médicalisation systématique des personnes trans et non-binaires.

Emilie Mazoyer
Journaliste et chroniqueuse, Émilie Mazoyer est une alliée des luttes des minorités LGBTI. Dans son émission Shuffle (Europe 1), elle a, en septembre 2017, pris fermement position contre la censure des affiches du film « Nos Années folles » à Senlis.

http://www.europe1.fr/emissions/shuffle/shuffle-emilie-mazoyer-250917-3446159

Giovanna Rincon
Militante infatigable pour les droits des trans, Giovanna Rincon est notamment apparue en mars 2018 dans une vidéo du Huffington Post qui dénonce avec vigueur un sujet encore trop ignoré par les médias : l’insécurité des femmes transgenres dans l’espace public.

https://www.huffingtonpost.fr/giovanna-rincon/pouvoir-sortir-dans-la-rue-en-securite-est-ce-tr op-demander-pour-les-femmes-trans_a_23379665/

Muriel Robin
Humoriste bien connue des Français·e·s, Muriel Robin s’est insurgée, sur le plateau de C à vous (France 5), en mars 2018, contre le déversement haineux et lesbophobe dont sa compagne, Anne Le Nen, et elle-même ont fait l’objet.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/02/dans-c-a-vous-muriel-robin-devoile-les-insultes-ho mophobes-quelle-et-sa-compagne-anne-le-nen-recoivent_a_23375181/?ncid=tweetlnkfrhpm g00000001

10. OUT d’or du dessin engagé

Lisa Mandel

Habituée du festival d’Angoulême, la dessinatrice et auteure de « Princesse aime princesse » est devenue collaboratrice régulière du Monde . En novembre dernier, elle a publié sur son blog une série de reportages dessinés sur la vie quotidienne des LGBTI au Liban, à la rencontre de celles et ceux qui vivent leur sexualité dans une relative liberté – malgré une loi qui punit toujours « l’acte pervers » – et la menace de descentes de police dans les lieux communautaires. Dernier album paru : « Prézizidentielle », avec Julie Pagis (Casterman, mai 2017).

http://lisamandel.blog.lemonde.fr/

Pochep
Auteur régulier de La Revue dessinée , T opo et Fluide Glacial , Pochep est aussi un artiste engagé, à l’origine notamment des deux tomes du « Projet 17 mai », qui réunissaient des dessinateurs contre l’homophobie. Dans son nouvel album, « Vieille peau » (éditions Fluide glacial, octobre 2017), il traite avec beaucoup d’autodérision d’un thème très rarement visible, le vieillir gay, et interroge le rapport au corps et à la séduction quand on passe la barre des 50 ans.

http://www.pochep.fr

Shyle Zalewski
Très actif·ve sur les réseaux sociaux, Shyle Zalewski a fait des strips autobiographiques sa spécialité, formats où iel met en scène sa vie – surtout sentimentale et sexuelle – de personne queer au genre fluide. L’occasion aussi d’aborder des thèmes plus profonds, comme les relations sociales, à chaque fois pour inviter à sortir des cases toutes faites. Geek et punk assumé·e, Shyle a aussi un projet musical (dont iel réalise les clips), Edam Edam. Dernier album paru : « Super Z poche » (Pantypop, janvier 2018).

http://shylezalewski.com

Muriel Douru
Écologie, défense animale, féminisme, homoparentalité… : sur ses blogs et dans ses livres, l’illustratrice Muriel Douru touche à tous les grands thèmes qui dessinent ses engagements. Son dernier ouvrage, « Chroniques d’une citoyenne engagée », paru en 2017 aux éditions Hugo image, compile des centaines de billets d’actualité dessinés sur les égoïsmes mais aussi les aspirations de notre société.

http://atelieraoutaparis.blogspot.fr/

Timothé Le Boucher
Né en 1988, Timothé Le Boucher compte déjà à son actif trois albums très remarqués : « Skins Party » (Manolosanctis, 2011), « Les Vestiaires » (La Boîte à bulles, 2014) et « Ces jours qui disparaissent » (Glénat, septembre 2017). À chaque fois, il attache une grande visibilité aux personnages LGBTI, sans que cela soit forcément au centre des histoires. Il imagine notamment dans son dernier album un avenir où les genres ont totalement dépassé la binarité homme-femme.

http://timotheb.canalblog.com

Quentin Zuttion
Ancien membre de la « tribu » MademoiZelle, Quentin Zuttion, alias Monsieur Q., collabore depuis peu avec le mensuel Néon. C’est avec délicatesse qu’il aborde dans chacune de ses planches la diversité des corps par le truchement des grandes thématiques queers (le coming-out, la sexualité, l’homoconjugalité, etc). Son deuxième album, Chromatopsie, paraît le 14 juin 2018 aux éditions Lapin.

Comments are closed.