Pourquoi All Stars 7 est déjà la meilleure saison de Drag Race

Pourquoi All Stars 7 est déjà la meilleure saison de Drag Race

Be first to like this.

Cela a longtemps été un fantasme de fan de Drag Race: une saison avec uniquement des gagnantes. Parfois, les fantasmes sont assouvis. La saison All Stars 7 n’est composée que de gagnantes des saisons régulières ou des précédentes éditions d’All Stars.

A savoir: Shea Couleé (All Stars 5), Trinity The Tuck et Monet X. Change (co-gagnantes All Stars 4), Raja (saison 3), Jinkx Monsoon (saison 5), Yvie Oddly (saison 11), Jaida Essence Hall (saison 12) et The Vivienne (Drag Race UK, saison 1).

Quatre épisodes de Drag Race All Stars All winners ont été diffusés et déjà tout le monde est d’accord: il s’agit de la meilleure saison de Drag Race jamais diffusée…

Voici trois raisons:

C’est une évidence. Plus les queens sont talentueuses, plus l’émission est réussie. Participer à Drag Race, c’est comme concourir à un Décathlon en athlétisme. Il faut savoir faire un peu de tout et idéalement avoir une ou deux disciplines où vous écrasez la concurrence. Dans une saison « normale » de Drag Race, les niveaux sont assez disparates. Et c’est sans doute voulu. « Il faut bien que quelqu’un puisse partir en premier », comme le disait Yaria Sofia. Au contraire, le cast de cet All Stars 7 n’est composé que de gagnantes de l’émission régulière ou des All Stars. Il n’y a donc que des candidates qui ont déjà brillé dans ce format si particulier qu’est Drag Race. Résultat: aucune performance ou aucune tenue ne sont vraiment ratées. Et le jury se retrouve à couper les cheveux en quatre.

C’est l’une des grandes nouveautés de ce All Stars 7. Il n’y aura aucune élimination. A la fin de l’émission, RuPaul désigne les deux meilleures candidates de la semaine. Ces dernières obtiennent chacune un badge étoilé (le badge anglais fait des émules!) et s’affrontent dans un lipsync pour gagner 10 000 dollars et obtenir le pouvoir de bloquer une candidate la semaine suivante. Le fait de bloquer une queen l’empêche de recevoir une étoile lors de l’épreuve qui suit. Or, seules les 4 candidates ayant obtenu le plus d’étoiles pourront participer à la finale.

Ce format permet aussi d’alléger un peu l’ambiance et de rendre l’émission plus digeste. Les épisodes de Drag Race – surtout les All Stars, où habituellement ce sont les queens qui s’éliminent entre elles —  sont souvent plombés par des discussions sans fin autour des éliminations. Non pas qu’il faille les supprimer une bonne fois pour toutes, mais se passer des éliminations de temps à autre permet de respirer un peu.

Un cast formidable, un format conçu pour mettre les queens en valeur et faire durer le plaisir. Surprise (ou pas) : ça fonctionne!

On parle notamment beaucoup du Snatch Game, l’épreuve aussi attendue que redoutée par les queens. Certaines y ont construit leur légende (Jinkx Monsoon, The Vivienne), d’autres s’y sont cassées les dents (Yvie Oddly). Dans ce All Stars, chaque queen doit interpréter non pas une célébrité, mais deux, à l’image de Bob The Drag Queen dans le Snatch Game de la saison 8. Contrairement à ce qu’on peut voir habituellement, aucune performance n’est vraiment ratée ici. Même le Prince de Jaida Essence Hall arrache quelques rires. Mais celle qui a bluffé tout le monde, c’est Jinkx Monsoon (et pourtant, récemment, RuPaul avait oublié son nom). En incarnant, Natasha Lyonne (But I’m a cheerleader, Orange is the new black, Russian Doll) et surtout Judy Garland, la drag de Seattle réitère son exploit de la saison 5 où elle incarnait Little Edie, du documentaire Grey Gardens. Ironie de l’histoire, ce qui est sans conteste le meilleur Snatch Game de l’histoire de Drag Race succède au plus mauvais, celui de la saison 14.

Les autres challenges diffusés, le lipsync de groupe, le ball et l’impro ont été également des réussites. Sur ce dernier challenge, qui mettait en scène un tribunal des contes de fées, les queens étaient tellement bonnes qu’il était quasi impossible de déterminer la part de ce qui était écrit de la part d’improvisation…

Les runways et les lipsyncs tiennent également leurs promesses. Quelques tenues sont déjà passées à la postérité. Comme celle du premier épisode de Shea Couleé, ou la tenue dorée de Raja (qui n’a pas remporté le défi mode, c’est dire le niveau).

Cerise sur le gâteau, Noami Campbell en personne s’est déplacée sur le plateau pour donner un cours de défilé aux queens, offrant au passage une belle séquence émotion avec Shea Couleé.

RuPaul’s Drag Race All Stars All Winners est diffusée sur la plateforme Wowpresentsplus

LIRE AUSSI | Drag Race France: le cast et la date de diffusion dévoilés!

Related Stories

Le sud-africain Louw Breytenbach remporte le titre de Mr Gay World 2021
Théâtre: "Sois un homme, mon fils", de Bouchta, ou les tribulations d'un gay fils d'immigrés algériens
Tout ce que vous devez savoir sur le traitement comme prévention (Tasp) sans avoir osé le demander
Stromae dévoile sa nouvelle chanson, "L'enfer", en direct au JT de TF1
Quantcast