Huit memes pour oublier vos préjugés sur la prévention

La PrEP favorise la propagation des IST

Non. D’abord parce qu’on peut utiliser le préservatif en même temps !

Ensuite, les personnes qui prennent la PrEP se font dépister pour toutes les IST tous les trois mois lors du rendez-vous de suivi. Cela permet de dépister et de traiter très vite les IST, en particulier celles qui n’ont pas de symptômes. Les personnes qui ne prennent pas la PrEP se font en général dépister moins régulièrement et peuvent donc transmettre une IST asymptomatique.

J’utilise systématique la capote donc, pas de risque d’avoir une IST

Les IST ne se transmettent pas uniquement via la sodomie. Les contacts entre la bouche ou les mains et les organes génitaux suffisent parfois.  Faites-vous dépister régulièrement et prévenez vos partenaires si vous en avez contracté une. C’est le meilleur moyen de stopper les contaminations.

Tout le monde devrait être sous PrEP

Ce n’est pas l’objectif. L’objectif, c’est de se protéger quel que soit le moyen que l’on choisit. La PrEP est un outil supplémentaire de protection, destiné à ceux qui pour une raison ou une autre ne mettent pas systématiquement de préservatif lors de leurs rapports sexuels.

Ceux qui sont plus à l’aise avec la capote peuvent continuer à l’utiliser et ont raison de le faire.

Le traitement de la PrEP rend malade

Quelques effets secondaires peuvent survenir au début du traitement, mais ils disparaissent généralement au bout d’un certain temps. Consultez votre médecin si le problème persiste.

Si j’ai une relation sexuelle avec un séropositif, il faut absolument mettre un préservatif et/ou prendre la PrEP.

Vous pouvez bien sûr vous protéger de la manière qui vous convient, mais sinon, répétez après nous : une personne séropositive sous traitement  et avec une charge virale indétectable ne transmet pas le virus. Indétectable=Intransmissible  !

Les auto-tests ne sont pas fiables

Ils le sont. En cas de résultat positif, il convient toutefois d’effectuer un autre test pour confirmer.

Si je n’ai pas de symptômes, pas besoin de me faire dépister les IST

Erreur! Il arrive fréquemment que les IST soient asymptomatiques. Vous pouvez donc être porteur sans le savoir. D’où l’importance d’un dépistage régulier.

Un dépistage par an, ça suffit

Une fois par an, c’est vraiment le minimum syndical. Si vous avez plusieurs partenaires, il est recommandé de se faire dépister pour le VIH tous les trois mois. Et pendant que vous y êtes, faites détecter toutes les autres IST. Une idée : commencez chaque nouvelle saison pour un dépistage!

 

 

Cet article est rédigé par Hornet dans le cadre d’une campagne de Santé publique France.
Retrouvez toutes les infos sur la prévention sur http://sexosafe.fr/

 

Advertisement

(Visited 1 286 times, 10 visits today)