Rafiki
Rafiki

Le film « Rafiki » finalement autorisé à sortir (temporairement) au Kenya

Victoire pour le film Rafiki et sa réalisatrice Wanuri Kahiu. Un peu plus tôt cette année, ce long-métrage, qui raconte l’histoire d’amour de deux femmes avait été interdit de sortie dans son pays d’origine. La Haute cour du pays vient de suspendre cette décision, rapporte le site kenyan The Star, et d’autoriser la diffusion du film pendant sept jours.

L’interdiction de sortie au Kenya empêchait notamment le film d’être potentiellement nommé aux Oscar dans la catégorie du film étranger. La réalisatrice et son producteur avaient porté l’affaire devant la justice.

Selon Buzzfeed, en rendant son jugement, la juge Wilfrida Okwany a déclaré: « Je ne suis pas convaincue que le Kenya soit une si faible société que ses bases morales puissent être ébranlées en voyant un tel film ».

La juge a ajouté que l’homosexualité ou se représentation dans les arts « n’a pas débuté avec Rafiki ».

En apprenant la nouvelle, la réalisatrice a laissé exploser sa joie.

« Je suis en larmes. Dans un aéroport français. Quelle joie! Notre constitution est FORTE. Dites merci à la liberté d’expression! ON L’A FAIT! », s’est-elle exclamée sur Twitter.

L’homosexualité est toujours pénalisée au Kenya. Les homosexuels encourent une peine allant jusqu’à 14 de prison. Les kenyan.ne.s attendant une décision de la Haute cour qui pourrait mettre fin à cette loi, comme l’a fait récemment la Cour Suprême d’Inde.