« Silence and Anger », la danse contemporaine pour parler de la domination des hommes blancs sur les corps noirs

Quand danse contemporaine et vidéo s’allient pour évoquer le racisme chez les gays… Silence & Anger (« Silence et colère ») est une « danse entre deux hommes, ils dansent l’histoire de leur vie, leur attirance, leur fantasme, leur répulsion et leur destruction. »

Réalisée, chorégraphiée et en partie dansée par André Atangana, la vidéo s’ouvre sur une citation de Toni Morrison, se clôt avec la parole de James Baldwin. Entre deux mouvements de danse on peut y voir également des extraits de plusieurs films, d’images d’actualités, ou même d’un film porno…

Une vidéo très intense qui évoque tour à tour le racisme, les rapports de domination, l’attirance et son pendant extrême la fétichisation des corps. On vous laisse la découvrir.

Voir la vidéo Silence and anger:

Pour Hornet, André Atangana (voir un portrait de lui sur Youtube), qui travaille régulièrement avec le photographe François Rousseau, explique sa démarche, hautement personnelle: « Cela fait plusieurs années que je réfléchis à un projet sur la domination de l’homme blanc sur le corps de l’homme noir. Cette idée provient de mes propres expériences que j’ai eues avec des hommes blancs. Il s’agit des stéréotypes et de toute la pression que la société met sur mon corps noir. Donc cette vidéo est une façon pour moi d’ouvrir une conversation et de briser les barrières autour de ce sujet tabou. »

Que la conversation commence donc…

LIRE AUSSI | «Uniquement pour les blancs»: voici sept avatars du racisme sexuel chez les hommes gays