Variole du singe: l’OMS déclenche son plus haut niveau d’alerte

Variole du singe: l’OMS déclenche son plus haut niveau d’alerte

Be first to like this.

Le directeur de l’OMS a annoncé samedi 23 juillet qu’il déclarait l’urgence de santé publique de portée internationale pour la variole du singe (ou monkeypox). « C’est seulement la septième fois que l’OMS a recours à ce niveau d’alerte, le plus haut de l’organisation, censé déclencher toute une série d’actions des pays membres. », rappelle Le Monde.

L’épidémie a déjà touché 17 000 personnes dans le monde. La grande majorité sont des hommes gays ou bis. « Toujours selon le Monde Une étude publiée jeudi dans la revue scientifique New England Journal of Medicine, la plus large réalisée sur le sujet et fondée sur des données de seize pays différents, confirme que la vaste majorité des cas récents (95 %) ont été transmis lors d’un contact sexuel et que 98 % des personnes touchées étaient des hommes gays ou bisexuels. »

La France compte 1 567 cas confirmés, selon le dernier bilan de Santé publique France, établi jeudi, contre 912 une semaine auparavant. Sur les réseaux sociaux et dans les médias, de nombreux hommes ont témoigné de leur expérience difficile de la maladie et souvent de leur solitude face à une prise en charge défaillante.

Pour enrayer la propagation de cette variole l’OMS recommande la vaccination.

Depuis le 11 juillet 2022, en plus des personnes qui ont eu un contact à risque avec une personne malade, la Haute Autorité de Santé recommande de faire vacciner :

Le ministère de la Santé a mis en ligne une liste des lieux qui proposent la vaccination.

Pour tout savoir sur la maladie, vous pouvez consulter la page variole du singe de Sexosafe.

Related Stories

Rétrospective: les faits marquants de l'actu LGBT en 2021
Prep en ville: Témoignages de prepeurs et de médecins
"Montero", le premier album de Lil Nas X, est enfin disponible
Top 15 : Les meilleures chansons de Beyoncé
Quantcast