Le député Raphaël Gérard (LREM) fait son coming-out

Le député Raphaël Gérard (LREM) fait son coming-out

Be first to like this.

Dans une interview à Tetu.com, le député LREM Raphaël Gérard fait son coming-out médiatique.

L’élu de Charente Maritime présentait cette semaine un rapport sur l’homophobie dans les Outre-Mers. Il en a profité pour évoquer son orientation sexuelle.

« Je suis, en effet, homosexuel et marié avec mon compagnon, répond-il au journaliste qui lui demande s’il est gay. Je ne l’ai pas dit médiatiquement mais je n’en fais aucun mystère ayant toujours plaidé pour un droit à «l’indifférence». »

Ce coming-out intervient après celui de Mounir Mahjoubi, ou de sa collègue la députée Laurence Vanceunebrack-Mialon, que nous avions interviewée.

Dans l’interview avec Tetu.com, Raphaël Gérard revient également sur le cas du député guadeloupéen Olivier Serva, avec qui il a travaillé sur le rapport. Ce dernier avait déclaré il y a quelques années que « l’homosexualité est une abomination ». Selon l’élu de Charente Maritime, Olivier Serva « regrette sincèrement ce qu’il a pu dire. »: « Il est conscient qu’il ne réparera pas les blessures qu’il a causées mais sait que son rôle de politique est de faire évoluer les mentalités », ajoute Raphaël Gérard. 

On compte désormais sept député.e.s ouvertement gay ou lesbienne: outre Raphaël Gérard et Laurence Vanceunebrack-Mialon, il y a aussi Pacôme Rupin (LREM), Sébastien Chenu et Bruno Bilde du Rassemblement National (ex FN), Franck Riester (Républicains constructifs) et Luc Carvounas (PS). Un nombre inédit.

Related Stories

Le député Raphaël Gérard en réanimation
Guyane: trois députés alertent Marlène Schiappa sur l'hébergement d'urgence pour les jeunes LGBT en rupture familiale
Laurence Vanceunebrock-Mialon, députée lesbienne En Marche, veut s'engager pour la filiation (et la PMA)
Propos homophobes: Agnès Thill écope d'une simple "mise en garde"
Quantcast