Disparition: Angela Lansbury, d’Hollywood à « La Belle et la bête », en passant par Broadway et « Arabesque »

Disparition: Angela Lansbury, d’Hollywood à « La Belle et la bête », en passant par Broadway et « Arabesque »

Be first to like this.

Angela Lansbury est morte hier à l’âge de 96 ans. Connue en France principalement grâce à son rôle de Mrs Fletcher dans la série Arabesque (« Murder, she wrote », en anglais), elle était aussi une grande actrice de cinéma, de théâtre et en particulier de comédie musicale.

Née en Angleterre,  elle débute sa carrière aux Etats-Unis dans Gaslight, de George Cukor en 1944. Immédiatement remarquée, elle enchaîne ensuite les rôles, en jouant souvent des femmes plus vieilles que son âge. A partir du milieu des années 60, elle délaisse progressivement le grand écran pour les planches et devient l’une des plus grandes actrices de Broadway. Avec 5 Tony Awards (plus un Tony Award d’honneur), elle fut longtemps — avec Julie Harris — la comédienne de théâtre la plus récompensée de la profession, avant d’être dépassée par Audra McDonald. Elle fut notamment la star de deux monuments de la comédie musicale, Mame, de Jerry Hermann et Sweeney Todd, de Stephen Sondheim.

Ci-dessous, elle interprète l’hilarante Bosom Buddies, de Mame, avec Bea Arthur:

En 1984, elle se tourne vers la télévision, avec le rôle de Jessica Fletcher, dans la série Arabesque. Dans chaque épisode, Mrs Fletcher, prof retraitée et autrice de polars à succès, se transforme en détective pour résoudre un meurtre. La série est un immense succès et ne s’arrêtera qu’en 1996, après 246 épisodes.

Si elle revient parfois au cinéma ou sur les planches, c’est un autre rôle qui lui fait faire le tour du monde, celui de Mme Samovar dans le film d’animation de Disney, La belle et la bête. Elle y chante notamment la chanson phare du film, Beauty and the beast, qui recevra l’Oscar de la meilleure chanson.

Elle interprète cette chanson notamment à l’ouverture d’EuroDisney, en 1992:

Dans les années 2000, elle se fait plus rare, avec quelques apparitions ici ou là au cinéma ou au théâtre, notamment dans la pièce Deuce, de Terrence McNally à Broadway. En 2013 en Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

C’est donc une légende du cinéma, l’une des dernières à avoir connu l’âge d’or d’Hollywood , du théâtre et de la télévision qui disparaît.

Related Stories

Paris inaugure une "place des combattantes et combattants du sida"
Récap. Drag Race France, épisode 4: Jeux, sept et Snatch
Rencontre avec Koueton, créateur de l'Agenda AfterWork, un rendez-vous pro et convivial pour les personnes Afro-LGBT
RuPaul's Drag Race: On connaît les queens de Drag Race UK vs The World
Quantcast