objectif gay games: Nicolas
objectif gay games: Nicolas

Objectif Gay Games: Nicolas, boxe: « Ce n’est pas parce qu’on est gay qu’on ne va pas pouvoir avoir telle ou telle pratique sportive. « 

On y est presque! La dixième édition des Gay Games se tient à Paris du 4 au 12 août. Toute cette semaine Hornet met en avant cinq sportifs qui participeront à l’événement, dans cinq sports différents. C’est l’occasion de parler du corps, de la pratique du sport dans un environnement LGBT.

Cette série vidéo est signée Chriss Lag (qui a co-réalisé Voguers of Paris pour Hornet) et Nicolas Maille, dont vous lisez régulièrement les chroniques sexo.

Aujourd’hui, découvrez Nicolas, qui pratique la boxe au sein du Paname Boxing Club, qu’Hornet sponsorise. Il trouve que les clubs sportifs lgbt sont plus « décontractés » que les clubs mainstream. « Ce qu’on cherche dans nos associations c’est de dire que rien nous est fermé. Ce n’est pas parce qu’on est gay qu’on ne va pas pouvoir avoir telle ou telle pratique sportive. Il s’est inscrit aux Gay Games même s’il n’est inscrit dans un club que depuis un an. « Cela n’arrive sans doute qu’une fois dans ta vie », dit-il.

Le Paname Boxing Club est une association parisienne de boxe française ouverte à tous : « gays, lesbiennes, heteros, bi, trans peuvent y pratiquer ce sport – débutants ou confirmés – sans craindre que leur orientation sexuelle ne soit un problème. ». Les entraînements ont lieu dans le IIè, le XIIIè ou le XIXè à Paris.

Voir la vidéo Objectif Gay Games: Nicolas

LIRE AUSSI | Gay Games: plus de 10 000 inscrit.e.s!

Demain, retrouvez Steve, qui pratique le tennis au sein l’association Double Jeu Tennis Paris.

Hornet, sponsor de la Team France Paris 2018

Avec 35 sports et plus de 10 000 participant.e.s, les Gay Games sont incontestablement l’événement LGBT de l’année en France. Hornet est le sponsor officiel de la Team France et vous fera vivre la compétition tout au long de la semaine prochaine.

LIRE AUSSI | Objectif Gay Games: Jérémy, natation: « Le regard sur le corps, je l’ai découvert à Paris Aquatique »