Rétrospective: les faits marquants de l’actu LGBT en 2021

Rétrospective: les faits marquants de l’actu LGBT en 2021

Be first to like this.

C’est l’heure des rétrospectives. Après une année 2020 tétanisée par l’apparition du Covid, la vie a (un peu) repris ses droits en 2021, entre deux vagues épidémiques… Avant d’embarquer dans une nouvelle année pleine d’incertitudes, retournons-nous une dernière fois sur 2021 avec quelques faits marquants.

DROITS

On a déploré en début d’année la disparition de Jean-Pierre Michel, l’un des artisans du Pacs, et figure de la lutte pour l’ouverture du mariage.

Huit ans après l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, le Parlement a voté définitivement l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Mais pas aux personnes trans.

Autre bataille parlementaire: l’Iinterdiction des thérapies de conversion. Portée par la députée LREM Laurence Vanceunebrock, la proposition de loi proposant l’interdiction des thérapies de conversion a terminé son parcours parlementaire le 14 décembre, quand députés et sénateurs réunis au sein de la Commission mixte paritaire (qui intervient lorsque Assemblée et Sénat ne votent pas un texte identique) se sont mis d’accord sur son contenu. Une belle victoire.

CULTURE

2021 aura été sans conteste l’année du phénomène Lil Nas X. Après l’immense succès de son tube Old Town Road, et son coming-out, le jeune rappeur confirme les espoirs placés en lui, et bien au delà. Avec son premier album très réussi, ses vidéos ultra gays, l’artiste incarne une visibilité décomplexée que beaucoup attendaient.

En France, on n’a pas de Lil Nas X, mais on a Bilal Hassani, un an après sa prestation à l’Eurovision, le jeune chanteur s’est illustré dans l’émission Danse avec les stars. Il est le premier en France à avoir dansé avec un.e partenaire du même sexe (et a fini deuxième de la compétition!). Le magazine Têtu en a fait sa personnalité LGBT de l’année. Le couv, où l’artiste pose en Madone, n’a pas plus à tout le monde, dont la RATP qui a censuré son affichage dans son réseau. La honte.

On a pu découvrir It’s a sin, la nouvelle création de Russell T. Davies, l’auteur de Queer as folk (dont un « reboot » a été annoncé). On y suit plusieurs jeunes gens dans le Londres des années 80, alors que le sida commence à faire des ravages. Une oeuvre bouleversante.

A Paris, on a pu voir une production excellente de The Normal Heart, la pièce autobiographique de Larry Kramer, le fondateur d’Act Up, au Théâtre du Rond-Point. Bonne nouvelle, le spectacle revient en janvier au théâtre La Bruyère.

Suite et fin pour la web-série française, Les Engagés, à découvrir toujours sur France TV Slash.

L’univers RuPaul’s Drag Race continue son expansion mondiale. Après une première saison espagnole, une première saison italienne, on devrait enfin avoir droit à un Drag Race France. L’émission sera diffusée sur France TV Slash l’année prochaine.

Tout au long de l’année on a pu suivre le feuilleton Free Britney. Grâce à des documentaires et une importante campagne de soutien des fans, la chanteuse Britney Spears, soumise depuis 13 ans à une tutelle qu’elle jugeait abusive, a obtenu gain de cause. Elle est libre.

SANTE

Les multiples vagues du Covid l’ont presque fait oublier, mais on a commémoré cette année les 40 ans des premiers cas officiels de sida.

Après de nombreux aléas, les médecins généralistes peuvent prescrire la Prep depuis le 1er juin.  Une étape supplémentaire dans l’éradication de cette épidémie.

C’est un symbole, mais les symboles sont aussi importants: Paris a inauguré le 1er décembre une place des combattantes et des combattants du sida.

Enfin, de nombreux professionnels s’inquiètent par ailleurs du phénomène chemsex. L’étude Sea, Sex and chems donne une idée de l’ampleur du problème et propose des pistes pour des solutions. Un sujet dont on reparlera sans aucun doute en 2022.

Related Stories

La manif pour tous perd en appel contre l'ancienne présidente d'Act Up-Sud Ouest
Après une saison (un peu) décevante, Drag Race Down Under couronne sa première reine
L'Inter-LGBT annonce une marche des fiertés LGBT à Paris le 26 juin
Des accusations de viol contre un élu parisien déclenchent un #Metoogay
Quantcast